QFM et Papadakis-Cizeron rentrent dans l’histoire ! (+ Vidéo)

Alors que l’on s’était déjà délectés des médailles de bronze de Mathieu Faivre en slalom géant et de l’équipe de France de ski de fond (Richard Jouve, Hugo Lapalus, Clément Parisse et Maurice Manificat) sur le relais 4 × 10 kilomètres, Quentin Fillon Maillet et le couple Papadakis-Cizeron nous ont enivré ce week-end. Irrésistibles. 

 

 

QFM dans la légende

Malgré des conditions météos apocalyptiques, Quentin Fillon Maillet a décroché son deuxième titre de champion olympique, portant sa récolte à une quatrième médaille en huit jours…aucun Tricolore n’avait réussi cet exploit exceptionnel dans l’histoire. QFM a atteint cet espace céleste qu’est le firmament, ce « huitième ciel » où sont placées les étoiles fixes, celles de la légende olympique. Le Jurassien, pourtant parti avec 25s  de retard au départ, a rendu une copie parfaite sur les pas de tir. Debout ou couché, QFM a fait mouche à chaque fois : 20/20. Et ce n’est pas fini ! Car il reste encore une semaine et le leader de la Coupe du monde a encore deux courses à son programme vertigineux : le relais masculin (mardi) et surtout la « course des rois » en confrontation directe que l’on nomme « la mass start » (vendredi). Impossible de passer à côté de cette course, les kids, où les biathlètes vont partir ensemble pour livrer un combat dantesque. 

 

 

L’apothéose de Papadakis-Cizeron

Comme ils l’avaient fait lors de leur 1ère épreuve de danse rythmique, Gabrielle Papadakis et Guillaume Cizeron ont brillé de mille feux lors de leur programme libre pour atteindre le Graal : l’or olympique complété par un nouveau record du monde, avec un total de 226,98 points. Leur palmarès est tout simplement le plus beau de l’histoire de la danse sur glace française. Sur une oeuvre musicale magnifique de Gabriel Fauré qui présente une ouverture triste et sombre et qui symbolise le désespoir amoureux, les juges et le public ont tout simplement été hypnotisés par ces quatre minutes et trente secondes d’une danse ciselée, d’une poésie et grâce infinies, qui a figé le temps. Merci ! 

Avec ce week-end de rêve, la France est passée 9e au classement des Nations  avec onze médailles glanées. Plus que 4 à aller chercher pour atteindre les 15 de PyeongChang ! Continuez de nous rendre heureux, les Bleus, ! 

Retrouve toutes les interviews ici