Un pas de géant pour le PSG ? (+ Vidéo)

L’immense Letton Dainis Krištopāns (2,15 m, 135 kg), arrive à Paris pour permettre au club de grandir. L’arrière droit, au palmarès bien fourni est le plus grand joueur de la Lidl Starligue.

MONTPELLIER-SKOPJE (31-33)

Si vous étiez près du Stade Pierre-de-Courbertin ce vendredi, vous n’avez pas pu le manquer. Qui ? Dainis Krištopāns, la principale recrue du PSG cette année et accessoirement, plus grand joueur du championnat. Le Letton était à Paris pour une première série de tests.

L’arrivée du colosse doit faire oublier, en partie, le départ de joueurs majeurs ; Sander Sagosen (Kiel, Allemagne), Rodrigo Corrales (Veszprem, Hongrie) et Luc Abalo (Elverum, Norvège).

Krištopāns, qui est âgé de 29 ans, a signé pour les trois prochaines saisons. S’il considère que ce transfert est un gros challenge, le joueur en a déjà vu d’autres, car sa carrière l’a fait traverser l’Europe. C’est à l’âge de 10 ans qu’il s’essaye, par hasard au handball dans un pays, la Lettonie, où ce sport est beaucoup moins populaire que le hockey sur glace ou le basket. S’il ne s’est pas dirigé vers les paniers, malgré son gabarit, c’est tout simplement parce qu’il n’y avait pas de club de basket chez lui. Le hasard, on vous dit.

Dès la fin du lycée, il reçoit des propositions pour jouer à l’étranger. Il peut aller en Allemagne, où Düsseldorf le veut. Il ira finalement à Presov, en Slovaquie. Là-bas, il se muscle et devient un vrai sportif de haut niveau. Il se crée une réputation et remporte six titres de champion entre 2009 et 2015. Il rejoint ensuite le Meshkov Brest, en Biélorussie, pour deux saisons et autant de titres de champion. En 2017, il signe au Vardar Skopje, en Macédoine, et réalise qu’il doit encore progresser. 

Le déclic ? Une rencontre avec Raul Gonzalez, son entraîneur de l’époque… et aujourd’hui au PSG. Dès janvier 2019, le géant signe un contrat pour rejoindre le PSG à l’été 2020, et ainsi retrouver son mentor. Mais entre temps et contre toute attente, il devient champion d’Europe avec le Vardar. Il marque dix buts face au Barça en demi-finale et quatre contre Veszprem en finale. 

L’ascension continue. La Lettonie participe pour la première fois au Championnat d’Europe. Il fait évidemment partie de l’équipe. En février, alors qu’il n’est plus payé par son club depuis de nombreux mois, il signe quatre mois à Berlin avant que le coronavirus n’arrête tout. Tout devrait maintenant paraître un peu plus tranquille désormais pour le grand letton, avec cette arrivée dans la capitale. Tant mieux pour notre championnat ! 

PSG HANDBALL-SKOPJE (29-28)

Retrouve toutes les interviews ici