Mondial IHF : un peu mieux…mais Match nul face au Brésil

L’équipe de France féminine de handball termine sa deuxième rencontre du Mondial 2019 de Kumamoto sur une égalité face au Brésil, 19-19 (10-7 à la pause). Après leur défaite face à la Corée, les Bleues ont certes montré un meilleur visage ce matin à Yamaga, mais il reste encore pas mal de choses à peaufiner pour se défaire de ses trois prochains adversaires du tour préliminaire. Elles remettront le bleu de chauffe mardi, face à l’Australie, à 11h (heure française) avant de défier l’Allemagne et le Danemark ! 

Le collectif tricolore a un peu de mal à retrouver ses marques dans le début de sa deuxième rencontre du Mondial. Un peu brouillon en attaque, le Brésil prend deux longueurs d’avance sur des françaises qui ont du mal à trouver le fond des filets. La défense tricolore s’installe doucement et gêne le Brésil qui butte en fin de course également sur une Amandine Leynaud (12/28 sur le match) très bien rentrée dans cette première période. Frustrée hier de son match face à la Corée, la portière sera presque imprenable pendant ces trente minutes sur le terrain. Il faudra compte sur Camille Ayglon-Saurina pour ouvrir le score bleu, à la 9ème minute seulement. Béatrice Edwige, Allison Pineau et Alexandra Lacrabère continuent de marteler l’attaque brésilienne qui ne pourra mettre que trois buts de plus durant cette première période. Les parades d’Amandine Leynaud sur 7 mètres et tirs de loin poussent ses coéquipières à montrer un visage plus incisif en attaque. Zaadi Deuna, Chloé Bouquet et Estelle Nze Minko, bille en tête sur des interceptions, permettent aux Bleues de rentrer aux vestiaires avec trois longueurs d’avance, 10-7.

Le début de deuxième période sera à l’image de la première. Beaucoup d’occasions manquées du côté bleu et une Amandine Leynaud presque parfaite entre parades et services à ses coéquipières pour des actions rapides. Mais aucune des deux équipes ne parviendra clairement à prendre le dessus sur ces trente minutes du 2e acte. L’attaque tricolore s’effrite, la défense s’étiole et les pertes de balles s’accumulent, laissant le Brésil revenir au score à chacune des occasions qui lui est présentée. Le money time sera plus que tendu et il faudra compter sur Alexandra Lacrabère pour résister et garder l’espoir de la victoire. Malheureusement, le Brésil obtient un jet de 7 mètres et l’exclusion d’Estelle Nze-Minko à 15 secondes de la fin, Eduarda Amorim Taleska brise les espoirs bleus en trompant Amandine Leynaud. Malgré la tentative de jeu rapide et un coup franc obtenu sur le buzzer, tiré par la jeune Méline Nocandy, l’équipe de France ne pourra enfoncer le clou. Résultat final : 19-19 et encore des regrets.

 

Retrouve toutes les interviews ici