Mondial de hand : nos Bleues en finale !

Elles l’ont fait les kids ! Les filles de l’équipe de France de handball se sont qualifiées hier pour la finale des Championnats du Monde à l’issue d’un match plus que serré contre la Suède. Imaginez-vous. A 4 minutes de la fin de la rencontre, les deux équipes étaient tout simplement à égalité 22-22. Pour celles et ceux qui n’ont pas eu la chance de suivre cette demi-finale, on revient sur les principaux faits de jeu et surtout, on se projette sur l’adversaire des françaises en finale : la Norvège ! Autrement dit, ce qui se fait de mieux actuellement en matière de handball féminin. Le challenge va donc être de taille pour les filles d’Olivier Krumbholz. Mais à la rédac on en est persuadé… Elles peuvent le faire !

 

 

Direction la finale semble dire Siraba Dembélé. Prochaine étape : « le mont Norvège »

 

 

L’or après l’argent et le bronze ?
Pour la quatrième fois de son histoire après 2003, 2009 et 2011, l’équipe de France féminine se hisse donc en finale des Championnats du Monde. Après l’argent des Jeux Olympiques de Rio et le bronze de l’Euro 2016 en Suède, les Bleues vont donc tenter de décrocher l’or, demain contre Norvège. Un match que vous pourrez regarder ,les kids, sur TF1 à partir de 17H30 ! Mais pour en arriver là, les françaises ont dû sérieusement batailler contre les suédoises. En difficulté face au bloc « du Nord » et souvent mises en échec par le « dernier rempart », Filippa Idhen, impériale sur sa ligne, nos Bleues sont rentrées aux vestiaires avec un point de retard à la pause (12-11).

 

La Suède lâche puis revient
En seconde mi-temps, les joueuses françaises reviennent avec de meilleures intentions et notamment en défense où elles ne lâchent plus rien face aux attaques suédoises. Résultat : leurs adversaires se mettent à déjouer et la France prend 4 buts d’avance à l’approche du dernier quart d’heure. On pense alors que le match est « plié »… Mais c’est sans compter sur la détermination des suédoises qui, profitant des expulsions temporaires (les fameuses « 2 minutes ») et de l’adresse de Nathalie Hagman, notamment, réussissent à recoller et à revenir à la hauteur des françaises. Le suspense est alors insupportable…

 

 

Un money-time décisif
Mais comme souvent dans ce genre de rencontre, c’est dans ce qu’on appelle le « money-time » que tout va se jouer. Alors que la salle pousse les suédoises, les françaises se mettent en mode « machine » et font preuve d’un mental d’acier. Allison Pineau d’un superbe tir de loin leur donne l’avantage alors que sur l’action qui suit, notre gardienne, Amandine Leynaud, réalise un nouvel exploit (un de plus !) en stoppant le shoot suédois. Il ne reste alors qu’une poignée de secondes et c’est Blandine Dancette, sur l’aile, qui se charge de marquer le dernier but qui envoie les Bleues définitivement en finale (24-22) !

 

 

La Norvège, adversaire de la France en finale, a dominé le match contre les Pays-bas et semble inarrêtable dans ce tournoi.

 

 

L’Everest norvégien
Une finale qui va les opposer à la Norvège, donc… Les championnes du Monde en titre, tout simplement ! Une équipe qui a réalisé un tournoi exceptionnel et qui n’a jamais tremblé… Pas plus en demi-finale contre les Pays-Bas (victoire 32-23) qu’en 1/4 de finale contre la Russie, littéralement balayée 34 à 17. Face à la Hollande, les partenaires de Stine Oftedal ont démarré « pied au plancher », imposant leur jeu, leur rythme et prenant rapidement le large (+ 6 en quinze minutes seulement). Dans le même temps, les gardiennes norvégiennes mettaient systématiquement en échec les tentatives adverses. Autant dire qu’il n’y a pas vraiment eu de match. Les joueuses françaises sont donc prévenues. L’entame de la rencontre sera capital dimanche. Il ne faudra pas laisser les norvégiennes prendre le match à leur compte et « mener la danse ». Sous peine de voir l’or s’envoler rapidement. Mais on peut compter sur l’entraîneur Olivier Krumbholz pour bien préparer ses joueuses. Allez les Bleues !

Retrouve toutes les interviews ici