Mondial 2019 : Les Bleus ont pris l’eau face au Danemark

Les Bleus n’ont rien pu faire face à la meilleure attaque de la compétition portée par le monstre d’efficacité du PSG Mikkel Hansen et ils ont subi toute la partie pour finalement s’incliner 38 à 30 (21-15 à la pause). Il faudra impérativement se remobiliser – pas évident du tout – pour conquérir dimanche à Herning la médaille de bronze face à l’Allemagne, battue par la Norvège, 31 à 25. Lors du tour préliminaire les deux équipes avaient fait match nul à Berlin (25-25) après l’égalisation de N’Guessan sur le buzzer…

Le résumé de la rencontre est on ne peut plus limpide : les Danois n’ont jamais été mis en difficulté par la défense tricolore. Et jamais les Tricolores n’ont semblé en capacité de renverser cette équipe danoise. . Avec 6 buts de retard la mi-temps (21-15), des offensives brouillonnes et une défense perméable, l’issue de ce match se dessinait déjà. Seuls Kentin Mahé et le rookie Melvyn Richardson ont livré un combat digne dans l’engagement.

C’est une lourde défaite qui fait mal aux têtes à ce stade de la compétition, la première dans un Mondial depuis le 30-23 encaissé face à la Croatie, en quarts de finale, en 2013. Mais cette fois, l’épreuve n’est pas terminée : il reste un match pour conquérir la médaille de bronze. Sèchement battue l’an passé en demi-finale de l’Euro par l’Espagne, l’équipe de France avait dominé… le Danemark dans la petite finale. Dimanche à Herning, à 14h30, il faudra présenter un bien meilleur visage pour prendre le dessus sur une équipe allemande hargneuse.

DÉCLARATIONS APRÈS MATCH :

Didier Dinart : On a testé tous les cas de figure, on a essayé de faire les rotations, mais à un moment, il faut constater que cela ne marche pas. Il faut se rendre à la raison, le Danemark évoluait à un autre niveau ce soir. On n’a pas été capable de les faire déjouer, on a vu une équipe en pleine confiance, avec un Mikkel Hansen capable de marquer à douze mètres. Ce soir, ils méritaient plus que nous d’aller en finale mais on ne va pas pour autant remettre tout en cause.

Luka Karabatic : Après-midi cauchemar pour nous, parfait pour eux. Ils ont fait le match parfait. Ils ont beaucoup de réussite depuis le début et cela a encore été le cas aujourd’hui. On n’a pas réussi à les faire déjouer, on est passé à travers, il faut le dire. Et on est forcément déçu.

 

Retrouve toutes les interviews ici