Manaudou comme un poisson dans l’eau au handball ?

Champion olympique aux J.O. de Londres sur 50 mètres nage libre en 2012, champion d’Europe et du Monde à plusieurs reprises, double médaillé d’argent lors des derniers Jeux Olympiques de Rio en 2016… Florent Manaudou éclabousse la natation de tout son talent depuis de nombreuses années.

Mais à 25 ans, le « petit frère » de Laure a décidé de mettre temporairement sa carrière de nageur de côté pour s’essayer à un « nouveau » sport. Et désormais ce n’est plus dans les bassins que tu vas pouvoir le retrouver mais sur les parquets de handball !

HAND - DIVISION 1 HOMMES - 2016 fernandez (jerome)

Manaudou sera-t-il bientôt dans le vestiaire d’Aix en Provence en train d’écouter Jérôme Fernandez?

Depuis quelques jours, Florent Manaudou s’entraîne, en effet, avec le club d’Aix-en-Provence qui évolue en D1. De là à le voir devenir pro et évoluer au plus haut niveau, on en est encore loin, les kids. Car même si Florent a pratiqué le handball pendant une dizaine d’années quand il était plus jeune, il lui faudra beaucoup d’heures d’entraînement pour espérer, peut-être, pouvoir rejoindre l’équipe première d’Aix-en-Provence. D’ailleurs l’ancien nageur – même s’il n’a pas définitivement raccroché bonnet et maillot – avoue lui même ne se fixer aucun objectif et vouloir prendre avant tout du plaisir. Mais ce qui est sûr, les kids, c’est que ses longues heures passées dans les bassins lui seront utiles physiquement et psychologiquement pour relever ce défi!

Un défi que d’autres champions ont d’ailleurs relevé en passant avec succès d’une discipline à une autre. Ainsi peut-être as tu déjà entendu parler de Luc Alphand ? Vainqueur du Rallye Paris-Dakar en 1997, concurrent aux 24H du Mans mais aussi skipper sur la Transat Jacques Vabre, ce « touche-à-tout » a, en fait, commencé sa carrière de sportif professionnel… sur des planches de ski ! Et pas n’importe comment. En enchaînant les descentes à une vitesse de dingue et en remportant le classement général de la Coupe du Monde de ski en 1997!

ATHLETISME - CHPTS DU MONDE EN SALLE 2008 - jones (lolo)

Lolo Jones, au temps de sa « 1ère vie » d’athlète

Autre bel exemple de « reconversion » réussie, celui de Lolo Jones. Un nom qui ne te dit peut être rien. Mais sache que l’on parle là de la double championne du monde de 60 mètres haies en salle. Une sacrée championne qui fait aujourd’hui partie de l’équipe américaine de… bobsleigh. Il paraîtrait d’ailleurs que l’explosivité qu’elle a travaillé pendant de longues années à la course l’aide énormément quand il s’agit de pousser un « bob » pouvant peser près de 340 kg. On aurait également pu te parler du pilote Cyril Desprès qui a troqué le guidon de sa moto enduro pour un volant de voiture de rallye.

Mais attention, jeune kopkid ! Tous ceux qui ont tenté « l’aventure » n’ont pas automatiquement connu le succès. Et le plus grand échec en la matière est peut être celui de la légende du basket américain Michael Jordan dont le passage au baseball s’est transformé en véritable flop. Comme quoi on peut être le plus « grand de tous les temps » et ne pas gagner à tous les coups.