Les espoirs reportés de Paris ! (+ Vidéo)

Sans le coronavirus, l’équipe de handball du PSG aurait peut-être remporté la Ligue des Champions ce week-end. Mais la pandémie est passée par là et a reporté le Final Four au mois de décembre. Paris sera de la partie, mais, avec quel effectif ?

PSG HANDBALL-ZAGREB (37-26)

Ce n’est pas un trophée européen, mais la reprise de l’entraînement que les joueurs du PSG fêteront la semaine prochaine. Car oui, ils auraient pu célébrer leur premier titre continental ce week-end. Mais vous le savez, la pandémie de Covid-19 a tout chamboulé et le Final Four, qui opposera Paris à Barcelone, Kiel et Veszprem aura lieu en décembre prochain, mais pas automatiquement avec les joueurs qui ont participé aux tours précédents car ce seront les effectifs 2020-2021 qui prendront part à la fin de la compétition.

Celui de Paris devrait être celui qui subira le plus de changements. Le meneur de jeu norvégien Sander Sagosen, le gardien espagnol Rodrigo Corrales et l’ailier droit Luc Abalo vont quitter prochainement le club. PireSagosen et Corrales vont rejoindre respectivement Kiel et Veszprem et ainsi renforcer des concurrents !

Ces mouvements vont sûrement affaiblir le club de la capitale car même si cinq internationaux arrivent (KristopansPrandiSoléGrébille et Genty), ils ne semblent pas être encore au niveau des partants. Si l’entraîneur espagnol Raul Gonzalez s’est dit satisfait de son effectif, il parait moins équilibré aujourd’hui. Pour revenir sur les recrues, Yann Genty est toutefois un gardien expérimenté (38 ans), Elohim Prandi et Ferran Solé sont deux buteurs prolifiques tandis que Mathieu Grébille apportera sa polyvalence. 

Deux problèmes se posent néanmoins. Après le départ de SagosenKarabatic sera le seul joueur capable d’animer le jeu parisien. Mais, à 36 ans, il pourrait difficilement enchaîner les matchs. Le départ de Corrales, au but, pose aussi de nombreux problèmes, car le norvégien se montrait souvent décisif. Mais avec un début de saison prévu pour le 23 septembre, souhaitons que l’entraîneur parisien puisse avoir le temps de combler les manques. 

Alors que le club de la Capitale faisait figure de favori les saisons précédents, Kiel et Barcelone sont bien passés devant le PSG dans le jeu des pronostics. Mais n’oublions pas que le format particulier du Final Four, avec deux matchs en 24 h laisse la place aux surprises. Et oui, les kids, lors des sept dernières éditions, l‘outsider s’est imposé… six fois !

NANTES-PSG HANDBALL (29-29)

Retrouve toutes les interviews ici