Les drôles de voyages de ces handballeuses Françaises !

Six internationales Françaises vont tenter leur chance en Europe de l’Est la saison prochaine. Mais la faute à cette maudite pandémie de coronavirus, leur voyage a été plutôt compliqué…

FRANCE-AUSTRALIE

Parmi ces joueuses de l’Équipe de France, la plus chanceuse se nomme Océane Sercien-Ugolin. Alors qu’elle évoluait à Paris 92, elle a décidé de rejoindre Krim, en Slovénie. Moins de deux heures en avion plus tard, la voilà arrivée. Siraba Dembélé (vers la Roumanie) et Allison Pineau (qui va au Monténégro) ont pu prendre l’avion aussi, mais après quelques péripéties…

On commence avec Pineau qui a dû attendre que le Monténégro accepte de recevoir des visiteurs Français. Quant à Dembélé, elle vu tout simplement son avion être annulé le jour de son départ vers l’Est du continent. Quinze jours plus tard, la capitaine des Bleues a enfin pu décoller, accompagnée de son mari et ses enfants.
On passe maintenant à Laura Glauser qui elle, a décidé d’éviter l’avion pour rouler…pendant 10h30 afin de rejoindre Györ, en Hongrie. Quant à Tamara Horacek, qui elle aussi se rendait en Hongrie, elle a eu un voyage encore plus long….

SUEDE-FRANCE (19-21)

Seize heures de voyage avant d’arriver à destination… une éternité ! Bien qu’accompagnée de sa chienne, l’ancienne arrière de Paris 92 a trouvé le temps assez long.. Mais malgré son voyage interminable, Horacek est bien arrivée à destination, au contraire de Grâce Zaadi,… qui est toujours bloquée en France!

Une fois arrivées, les joueuses ont dû se soumettre à des tests de Covid-19. Ensuite, c’est le début de la préparation physique, bien plus compliquée cette année, les handballeuses ayant dû arrêter quatre mois…Et la situation est encore plus floue pour certaines. Sercien-Ugolin devait disputer le Final 4 de la Coupe de Slovénie qui a été tout simplement annulé. Dembélé n’a elle toujours joué aucun match amical avec le CSM Bucarest, alors que la reprise est fixée à samedi prochain…
Bref, entre périples interminables et reprise de la compétition incertaine, on souhaite bien du courage à nos internationales !

ANGOLA-FRANCE (17-28)

Retrouve toutes les interviews ici