J-8 avant l’Euro Féminin de Handball !

La Fête va être « Handbalissime« , les kids et il n’y a plus que huit jours à patienter ! Du 29 novembre au 16 décembre, la France accueille pour la première fois l’Euro de Handball féminin qui va se disputer sur cinq sites : Brest, Montbéliard, Nancy, Nantes et Paris. Championnes du monde en titre, les Bleues comptent bien profiter de la ferveur annoncée pour conquérir leur première couronne continentale. Et oui, avec déjà 115 000 billets vendus pour admirer les 16 meilleures équipes européennes, ce 13e Championnat d’Europe féminin promet d’être un très grand succès populaire et les Bleues pourront compter sur un soutien sans faille ! D’autant plus que sur le parquet, les rencontres s’annoncent particulièrement intenses dès le tour préliminaire où il faudra terminer dans les trois premiers du groupe pour poursuivre sa route.


 
A Nantes (Groupe A), le choc des Scandinaves entre la Suède et le Danemark promet du grand spectacle. Attention également à la Pologne et la Serbie prêtes à créer la surprise. Gros suspense à Montbéliard (Groupe C) où Hongrie, Espagne, Croatie et Pays-Bas ne pourront faire aucune impasse dans une poule très relevée.
 
A Brest (Groupe D), le public breton aura la chance de voir évoluer la Norvège, championne d’Europe en titre et toujours au premier plan dans cette compétition européenne qu’elle a déjà remportée à 7 reprises, un record. La Roumanie, l’Allemagne et la République tchèque se disputeront probablement les deux autres tickets qualificatifs.
 
Enfin, à Nancy (Groupe B), le match d’ouverture entre la France et la Russie, revanche de la finale des Jeux olympiques 2016, lancera la campagne des Bleues dans un groupe également constitué de la Slovénie et du Monténégro. Allez les Bleues ! 

18 joueuses ont été retenues par le sélectionneur Olivier Krumholz pour le Groupe France qui prendra mercredi matin la direction d’Oslo, en Norvège, pour y jouer la deuxième étape de Golden League ces jeudi, samedi et dimanche. Deux joueuses ne seront malheureusement pas du voyage. Touchée à la cuisse à l’entrainement mardi matin, la nantaise Kalidiatou Niakaté a été écartée du groupe pour les trois rencontres face au Danemark, à la Hongrie et à la Norvège, tout comme Aïssatou Kouyaté, l’arrière droite de l’ES Besançon. 

Retrouve toutes les interviews ici