Hand : Assez de récup pour les internationaux ?

On dit souvent, et à juste raison, que le repos fait partie de l’entrainement, ce qui signifie que, sans moments de relâchement dans les efforts, on va droit à une grande fatigue que l’on appelle  « surentraînement ». A ce sujet, on ne peut s’empêcher de penser aux volleyeurs français arrivés dans un grand état de fatigue aux Jeux de Rio tellement ils ont dû batailler pour se qualifier.          

Prenons le cas des handballeurs du PSG : ils sont nombreux à faire partie de l’équipe de France Olympique et après une saison complète (2015-2016) ils ont enchaîné six semaines de stage et 15 jours « olympiques »très intenses.  A leur retour des JO ils ont eu droit…à un seul jour de repos puisque le PSG devait préparer le championnat du monde des clubs prévu début septembre et qu’ils n’ont d’ailleurs pas gagné !

CESSON RENNES-PSG HANDBALL (22-28)

Nikola Karabatic, encore de la hargne mais a-t-il pris assez de repos après les Jeux Olympiques?

Pendant ce même temps, les joueurs de Montpellier ont obtenu plusieurs semaines de vacances, bien nécessaires après autant d’efforts. La présidente de la Commission médicale de la Ligue de Handball a déclaré : « Ne leur laisser qu’un jour de repos me parait ridicule et le taux de blessures graves est deux fois plus élevé chez les internationaux que chez les autres ». Sauf que les priorités des clubs, qui paient leurs joueurs,  sont incontournables !

En plus, le PSG se trouve dans « le groupe de la mort » avec des équipes du même niveau et contre lesquelles la bataille s’annonce rude : on pense à Kiel (Allemagne), l’adversaire habituel, à Barcelone (Espagne) le club aux multiples titres, aux Hongrois de Veszprém toujours difficiles à jouer ou l’autre équipe allemande de Flensburgque de rencontres  serrées !

D’ailleurs, hier soir, l’équipe parisienne a effectué  son premier déplacement à Kiel.  Au terme d’une partie acharnée le PSG a perdu d’un point (28-27) …ce qui promet pour les autres rencontres!

Pendant ce temps, Montpellier a eu la possibilité d’entrainer des joueurs ayant bien récupéré et on en  a eu  la confirmation puisque l’équipe du capitaine Michaël Guigou recevant les Slovaques de Presov, eux aussi pas toujours faciles à manœuvrer, l’a emporté avec  un bon score de 28-23. Une excellente entame pour la première journée ! Mais cette formation, toujours entraînée par Patrice Canayer, hérite d’un groupe un peu moins difficile que les Parisiens : les Espagnols de Logroño, les Russes de Tchekhov ou les Macédoniens de Skopje étant leurs principaux adversaires.

PSG HANDBALL-MONTPELLIER (32-38)

Michaël Guigou, lui, a pu recharger les batteries avant le début de la saison.

Quant aux Nantais, ils eux aussi  réussi un bon résultat en obtenant le nul (26-26) chez les Ukrainiens de Zaporozhye. Pour eux, la principale concurrence viendra du Besiktas Istanbul (Turquie), des Danois de Holstebro et du Dinamo Bucarest (Roumanie).

Ce panorama terminé, les Kids, il faut aussi écouter ce que disent les personnes proches de ces équipes ou même le Président du syndicat des joueurs qui est très en colère : « je suis hyper inquiet ! Si demain le dopage arrive dans notre sport, les instances (= les dirigeants) seront les premières coupables ». Bien entendu, ces paroles sont prononcées sous le coup de la mauvaise humeur et les joueurs sont contrôlés régulièrement sans problèmes jusqu’à aujourd’hui!                                                                                                                                                                

Enfin, pour terminer, n’oublions pas que les Championnats du Monde de Hand se dérouleront en France en janvier 2017! Un super spectacle en perspective que nous suivrons avec le plus grand intérêt ! Et on fonde beaucoup d’espoirs sur les Experts !

Retrouve toutes les interviews ici