PSG : 5 buteurs en or

Hier, le PSG a « atomisé » la malheureuse équipe de Dijon sur le score de 8-0 lors du dernier match de la 21e journée de la Ligue 1 Conforama. Avec un véritable festival de sa pépite brésilienne Neymar, auteur de 4 buts et de deux passes décisives. Un exploit qu’il n’est pas le seul à avoir réalisé puisque plusieurs autres joueurs, avant lui, avaient inscrit un quadruplé sous le maillot du PSG. On pense, par exemple, à Carlos Bianchi, Mustapha Dahleb, Patrice Loko mais aussi Zlatan Ibrahimovic ou encore… Edinson Cavani ! Et c’est de ce dernier, d’ailleurs, que nous voulions vous parler. Car en trouvant une nouvelle fois le chemin des filets, hier, celui que l’on surnomme « El Matador » a rejoint Zlatan Ibrahimovic en tête des meilleurs buteurs de l’histoire du club de la Capitale avec… 156 réalisations ! Et si ses détracteurs continueront certainement de pointer du doigt ses « ratés », à la rédac on est tout simplement sous le charme de ce joueur hors du commun. Pour ses qualités footballistiques et notamment son sens du but et son « art de l’appel »… mais aussi pour sa détermination sur le terrain (un attaquant qui défend autant que lui c’est rare !) et pour ses qualités d’homme et de coéquipier « modèle ».  Très rapidement, il devrait dépasser le « géant suédois » et devenir ainsi le meilleur buteur parisien de tous les temps. En attendant, on vous présente les 4 autres membres du « Top 5 » des « goleador » du PSG…

 

 

 

Dominique Rocheteau qui a porté les couleurs du PSG dans les années 1980 a inscrit 100 buts toutes compétitions confondues.

 

 

 

Mustapha Dahleb : la première star
« Moumous », comme on le surnommait, est la première véritable grande star que le PSG a accueilli. Il pose ses valises à Paris en 1974, sous la présidence de Françis Borelli, pour la somme record, à l’époque, de 1,35 millions de francs ! Il restera dans la capitale 10 ans, marquant 98 buts. Lors de la saison 1976-77, il a d’ailleurs terminé meilleur buteur de D1 avec 22 réalisations. Mustapha Dahleb pouvait évoluer comme attaquant ou comme milieu offensif (en 10). Manieur de ballon exceptionnel, il a porté le brassard de capitaine au PSG et a  également brillé avec sa sélection, l’Algérie, notamment lors de la Coupe du monde 1982.

 

Dominique Rocheteau : un ange vert au Parc
Arrive en quatrième position du classement, avec 100 buts inscrits, un certain… Dominique Rocheteau. Celui que l’on appelait « L’Ange Vert » quand il évoluait à Saint-Etienne se fait connaître du grand public en 1976, le 17 mars, quand il marque le but de la qualification pour les Verts en Coupe d’Europe face au Dynamo Kiev. Evoluant au poste d’ailier droit, il marque 21 buts en 1979. La saison suivante, il est recruté par le PSG pour occuper le poste d’avant centre. Il sera Champion de France en 1986 et remportera deux Coupe de France avec le club parisien en 1982 et 1983. 

 

 

 

Pedro Miguel Pauleta : un aigle entre dans la légende 
Longtemps détenteur du record de buts inscrits, « l’Aigle des Açores »  a, lui aussi, marqué l’histoire du PSG. Et pourtant, ce n’est pas dans la période la plus faste du club qu’il a évolué sous les couleurs parisiennes. Le 10 juillet 2003, Francis Graille, alors Président du PSG, est confronté au départ de sa « star » Ronaldinho qui s’envole vers Barcelone… Il décide d’aller chercher son « remplaçant » à Bordeaux. Son nom : Pedro Miguel Pauleta. Si les supporters peuvent être sceptiques quand à ce choix, le joueur étant plus proche de sa fin de carrière que de ses débuts, ils vont être vite rassurés. Car le portugais va enchaîner les buts comme on enfile les perles. Il finira meilleur buteur de Ligue 1 deux saisons de suite, en 2005-06 et 2006-07. C’est simple, en 5 ans, celui qui évolue au poste de numéro 9 va « scorer » 109 fois, prenant la tête des meilleurs buteurs parisiens et devenant une « légende » avant l’arrivée d’un certain… Zlatan Ibrahimovic.

 

 

 

C’est avec l’arrivée de Zlatan Ibrahimovic que le PSG, désormais propriété du Quatar, va véritablement entrer dans une autre dimension.

 

 

 

 

Ibra : le roi Zlatan
En 2011, QSI (Qatar Sports Investments) rachète le PSG… La saison suivante, le club recrute deux stars internationales : Thiago Silva et Zlatan Ibrahimovic signent en provenance du Milan AC pour 42 et 21 millions d’euros. Le Suédois paraphe alors un contrat de trois ans pour un salaire net annuel de 12,5 millions d’euros soit 14 millions d’euros avec les primes… A l’époque, il devient ainsi le deuxième joueur le mieux payé de la planète derrière Samuel Eto’o. Mais très vite le « retour sur investissement » va s’avérer payant. Car Zlatan fait trembler les défenses avec ses gestes et ses actions « Zlatanesques ». Il sera, ainsi, le grand artisan des 4 sacres nationaux consécutifs conquis par Paris entre 2012 et 2016. Désigné 3 fois meilleur joueur du championnat de France par ses pairs, il quitte Paris en 2016 après avoir marqué 156 buts et en déclarant « Je suis arrivé comme un roi, je repars comme une légende. ».

 

Retrouve toutes les interviews ici