Musique et ballon rond

C’est le 21 juin aujourd’hui les kids ! Une date qui marque l’arrivée de l’été (même si honnêtement il avait pris quelques jours d’avance) mais aussi…le jour de la Fête de la Musique. Un évènement organisé officiellement pour la 1ère fois en France en 1983 (même si la première édition avait eu lieu en 1982) à l’initiative de Jack Lang, alors Ministre de la Culture. Un évènement devenu aujourd’hui planétaire puisque plus de 120 pays ont déjà participé et organisé la Fête de la Musique. Bon, après la petite note « nostalgique », place au sport. Car sport et musique sont souvent étroitement associés…  Parce que tous les deux sont synonymes de fête. C’est pourquoi aujourd’hui, on a décidé de s’intéresser aux musiques qui accompagnent l’entrée des joueurs sur les terrains de foot mais aussi aux « hymnes » qui peuvent être repris dans les tribunes. Allez, en avant la musique !

 

2015 - FOOT - LIGUE 1 motta (thiago) romao (alaixys) dja djedje (brice) lemina (mario) *** Local Caption ***
Quand les marseillais pénètrent sur le pelouse, le « Jump » retentit et le stade s’enflamme.

 

On « saute » à Marseille.
Frissons garantis quand les équipes se présentent sur la pelouse du Stade Vélodrome… Car en guise de musique d’entrée c’est le célèbre titre du groupe de rock Van Halen « Jump«  qui retentit. Un morceau réalisé dans les années 80 et qui donne véritablement la chair de poule quand le stade est plein. André Fournel, le speaker historique du stade vélodrome expliquait…  » J’ai choisi “Jump” de Van Halen vers 1986, parce qu’à l’époque, ça marchait bien en radio. On a voulu changer, au milieu des années 1990, mais les supporters étaient contre, parce qu’ils sont superstitieux et ils pensaient que les mauvais résultats de l’époque étaient liés au changement de chanson ». Nous; en tout cas, à la rédac, on est content qu’ils l’aient conservé.

 

On tape des mains à Chelsea
Au moment d’entrer sur le terrain, les joueurs de Chelsea, eux, sont accompagnés d’une musique de reggae… Un rituel qui lance chaque match des Blues depuis maintenant… 1969 ! Une petite musique au rythme paisible, sans paroles, à trois instruments : une basse, une guitare, une batterie. Créée en 1969 par le groupe de reggae jamaïcain The Harry J Allstars, elle entraîne toujours la même réaction des supporters du club qui se mettent à taper des mains avant de lâcher un bruyant « Chelsea ! ».

 

A Lyon, on aime bien le changement
Chez « le Gones » on déteste la routine et les « mauvaises » habitudes. Résultat : la musique d’entrée destinée à galvaniser les supporters et à « faire peur » aux adversaires a très souvent changé. Ainsi, il y a quelques années de ça, c’était le titre des Zombies Nation « Woah oh oh » qui était à la mode. On a également eu droit à une musique composée par Benjamin Biolay. Mais depuis la réception de Marseille le 24 janvier 2016, c’est une version créée par Joffrey Dassonville, le speaker de l’OL et qui est tirée de « Knights Of Cydonia » de Muse qui résonne à l’entrée des joueurs sur la pelouse du Parc OL. 

 

FOOT - EURO 2016 - 2016 10.06.2016, Stade de France, St. Denis, FRA, UEFA Euro, Frankreich, Frankreich vs Rumaenien, Gruppe A, Eröffnungsfeier, im Bild v.l. Zara Larsson und David Guetta // f.l. Zara Larsson and David Guetta during Opening Ceremony before Group A match between France and Romania of the UEFA EURO 2016 France at the Stade de France in St. Denis, France on 2016/06/10. EXPA Pictures © 2016, PhotoCredit: EXPA/ JFK
Les Compétitions internationales ont, elles aussi, leur hymne. Ainsi c’est David Guetta qui a composé celui de l’Euro 2016 disputé en France.

 

On pourrait ainsi voyager, « en musique » sur tous les stades de France, d’Europe et du monde à la découverte des musiques qui font partie de l’identité des clubs… Du « Who Said I Would » de Phill Collins au Parc des Princes, au célèbre « Narcotic » du groupe allemand Liquido qui, à Bordeaux, a traversé les générations, de  Zidane à Gourcuff, par exemple. Mais on ne pouvait pas terminer ce papier sans évoquer deux titres qui font partie de la légende de deux grands clubs français… Le premier évoque l’épopée de Saint-Etienne en Coupe d’Europe des Clubs Champions en 1976 avec une défaite cruelle en finale. De cette aventure qui soudera toute la France derrière le club, naîtra la célèbre chanson que vous avez peut être déjà entendue, les kids, : « Qui c’est les plus forts ? Evidemment c’est les verts ! ». Le second peut être entendu au Stade Bollaert, à Lens, à la mi-temps de chaque match. Il s’agit de la chanson de Pierre Bachelet, « Les Corons », reprise par tout le public en hommage au passé minier de la région. Impressionnant d’émotion…  La preuve, ici, en vidéo.
 

 

 

Retrouve toutes les interviews ici