Des maillots qui nous en font voir de toutes les couleurs

« Les Verts » pour Saint-Etienne, les « Ciel et Marine » du HAC (Havre Athletic Club), les « Reds » de Liverpool ou encore les « Blaugrana » pour Barcelone… Vous l’avez certainement remarqué, les kids, de nombreuses équipes de foot doivent leur « surnom » à la couleur du maillot qu’elles portent traditionnellement. Mais vous êtes vous demandés pourquoi et comment ces équipes avaient adopté ce maillot ? Non ? Et bien c’est le moment de découvrir quelques petites histoires « hautes en couleurs »…    

FOOT - JO 2016 - 2016 marquinhos L'(22/08/2016) recardrée uniquement sur son visage
Le célèbre maillot jaune de la Selecao.

Une histoire de superstition pour le Brésil
Impossible aujourd’hui d’imaginer voir jouer le Brésil autrement qu’avec sa traditionnelle tenue jaune, verte et bleue. Et pourtant… Jusqu’au début des années 50 La Selecao évoluait en blanc. Mais le 16 juillet 1950, les brésiliens s’inclinent en finale de la Coupe du Monde contre l’Uruguay (2 à 1). Profondément marquée, l’équipe décide d’abandonner le blanc devenu symbole de défaite et opte pour des couleurs inspirées par celles du drapeau du pays. La victoire aux Jeux Panaméricains en 1952 validera définitivement ce choix.

Une histoire de stores pour « Les Verts »
« Qui c’est les plus forts évidemment c’est les verts… » Equipe phare des années 1970 – 1980, Saint-Etienne doit la couleur de son maillot à celle des magasins Casino… verts comme les stores du bureau du fondateur de la marque puis du club de foot, un certain Geoffroy Guichard. Un nom qui ne vous est certainement pas inconnu les kids puisque c’est aussi celui du stade des Verts.

Une histoire de provinces pour la Croatie
C’est certainement un des maillots les plus « particuliers » porté par une équipe nationale. Le fameux damier de la République de Croatie. Des « carreaux » rouges et blancs qui représentent en fait les 25 provinces qui composent le pays.

FOOT - 2015 11.11.15, Palazzo Vecchio, Firenze, presentazione PUMA nuova maglia nazionale Italiana - nella foto_la nuova maglia *** Local Caption ***
La « Squadra Azzurra » italienne.

Une histoire de royauté pour l’Italie 
Rouge, vert et blanc… Le drapeau italien ne comporte aucune trace de bleu. Pourtant c’est cette couleur qu’arbore l’équipe nationale appelée d’ailleurs la « Squadra Azzurra » ! En réalité, pendant très longtemps, c’est en blanc que les italiens ont joué. Mais en janvier 1911, alors qu’ils disputent un match contre la Hongrie, ils décident de porter un maillot bleu en l’honneur de la famille royale de la Maison de Savoie dont la couleur officielle est… le bleu !  

Une histoire de Grace pour Monaco
Jusqu’en 1960, de fines rayures verticales blanches et rouges composaient le maillot de l’AS Monaco. C’est alors qu’une grande supportrice du club a l’idée de « couper » en deux par une diagonale ces deux couleurs. Une supportrice qui n’était autre que Grace Kelly, la Princesse de Monaco et un design unique qui portera chance au club puisqu’il remportera alors le premier de ses 7 titres de Champion de France.  

FOOT - CHPT DE FRANCE - 1998 henry (thierry) *** Local Caption ***
Thierry Henry avec le célèbre maillot « à diagonale » de l’AS Monaco.

Une histoire anglaise pour la Juventus de Turin
On finira par le maillot de la « Vieille Dame »… autrement dit de la Juventus de Turin qui, à l’origine, évoluait en rose. Jusqu’en 1903 ! Là, certains disent que c’est une erreur dans une commande de nouveaux maillots à un fournisseur anglais qui serait à l’origine du noir et blanc. D’autres affirment que c’est un certain John Savage, premier joueur étranger de l’effectif, qui aurait été « missionné » pour trouver de nouveaux maillots. Et qu’il aurait arrêté son choix sur la tenue du Notts Country Club, un club de Nottingham évoluant en D4 anglaise. Au plus grand bonheur des dirigeants et des supporters qui voient dans ces nouvelles couleurs un symbole de simplicité et « d’agressivité. »  

Retrouve toutes les interviews ici