L’OM, une défaite et des regrets

L’Olympique de Marseille était en déplacement hier à Rotterdam (Pays-Bas), pour affronter le Feyenoord en demi-finale de la Ligue Europa Conférence. Et l’OM va rentrer avec un goût amer dans la bouche. Celui de la défaite, mais aussi celui des regrets, après une prestation en dents de scie.

 

Un match perdu bêtement

Arne Stof, le coach de Feyenoord, avait annoncé que son équipe jouerait comme elle en a l’habitude…et il n’a pas menti. Les hollandais ont proposé un jeu vertical, avec beaucoup d’appels en profondeur des attaquants. C’est bien ce qui aura perturbé l’OM dès le début du match. Sans oublier le pressing très haut qui empêchait les Marseillais de relancer proprement depuis l’arrière. Feyenoord a pris le match à son compte après le premier quart d’heure grâce à Cyriel Dessers (18ème min) et Luis Sinisterra (20ème min). L’OM a quand même réussi à se remettre dans la rencontre par l’intermédiaire de Bamba Dieng qui a réduit l’écart à la 28ème min. Un peu plus tard, à la 40ème min, c’est Gerson qui a fait taire tout le stade en égalisant. 2 – 2, c’était le score à la pause.

Mais dès l’entame de la seconde période, Marseille a commis une erreur impardonnable. Et en particulier Duje Caleta-Car. Déjà en difficulté sur ses passes et ses interventions défensives pendant le premier acte, le défenseur croate s’est complètement troué sur une passe en retrait vers Steve Mandanda. Une passe pas assez appuyée que Dessers s’est empressé d’intercepter, pour aller ensuite planter son deuxième but de la soirée. Le score de 3 – 2 s’est maintenu jusqu’au coup de sifflet final, malgré un OM offensif dans le dernier quart d’heure.

 

Une défaite impactante

L’OM aura en fait couru après le score pendant 90min. Mais le club phocéen aurait pu s’éviter cela si les occasions que Dieng a eu en début de rencontre avaient été transformées. La gestion du positionnement de Valentin Rongier pose aussi question. En phase offensive, le Marseillais rentrait dans l’axe et délaissait son côté droit, ce qui offrait une zone de passe de luxe lors de contres hollandais. En tout cas, cette défaite va obliger l’Olympique de Marseille à montrer un bien meilleur visage au Vélodrome la semaine prochaine.

Pour se qualifier, les olympiens devront remporter le match retour avec 2 buts d’avance. S’il n’y en a qu’un, on aura le droit à des prolongations. Et tout autre résultat sera synonyme d’élimination. Marseille va se concentrer sur ce match, très probablement. Mais ce week-end, ils ne vont pas pouvoir se la couler douce non plus… Ils vont recevoir l’Olympique Lyonnais, l’autre ennemi naturel, si on oublie le PSG. À voir comment Jorge Sampaoli va gérer son effectif et la fatigue présente.

Retrouve toutes les interviews ici