Ligues des Champions : y en a deux !

Nous avons assisté, mercredi, à deux matchs de Ligues des Champions. Et oui, car il existe deux Ligues des Champions : celle dont tout le monde parle en Europe avec la demi-finale aller entre l’Atlético de Madrid et le Bayern de Munich mais aussi celle dont on parle un peu moins ici mais dont beaucoup de monde parle en Amérique avec la Finale…

 

qui a opposé le club mexicain de Gignac (notre attaquant bleu qui jouait à l’O.M l’an dernier) à celui de « l’America ». Bref, on ne pouvait pas vous parler de l’un sans vous parler de l’autre.

Commençons par l’Europe avec l’Atlético de Madrid qui a battu le Bayern de Munich de Ribéry 1 à 0. Comme à leurs habitudes, les madrilènes n’ont pas eu besoin d’avoir beaucoup d’occasions pour pouvoir punir leurs adversaires. Ils ont eu une nouvelle fois, un jeu hyper réaliste et ont su concrétiser au bon moment; c’est vraiment leur point fort avec leur bloc défensif, positionné très bas sur le terrain, qui a cette capacité à se projeter très rapidement vers l’avant puis à tout de suite cadrer les tirs. Et souvent, cela finit au fond des filets…

le Bayern de Munich l’Atlético de Madrid

Continuons maintenant avec la Finale de la Ligue des Champions ; mais celle de la Concacaf !

C’est quoi la Concacaf ? C’est La Confédération de Football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes, donc l’organisme qui regroupe les fédérations de football du continent nord-américain, de « l’isthme » centre-américain (une « isthme » est une bande de terre étroite située entre deux mers et réunissant deux terres ; c’est pas mal de le placer en cours de Géo ça..) et des Caraïbes. Et, pour simplifier l’affaire, les Guyanes (Suriname, Guyana et Guyane française) en sont également membres alors qu’elles sont géographiquement situées en Amérique du Sud.

Bref, passons au Match :

Cette Finale opposait deux clubs mexicains ; celui des « Tigres de Monterrey » où joue Gignac et le Club « America » qui avait déjà été sacré la saison dernière. Gignac et ses co-équipiers n’ont rien pu faire, battus 2 à 1 (but de Gignac en 1ère période sur frappe croisée)

Cela fait sept fois que le Club America remporte cette Ligue des Champions et les joueurs ont pu savourer ce nouveau titre devant 100 000 spectateurs !

 

Retrouve toutes les interviews ici