Ligue des Champions : au-delà du fiasco, une fin de cycle pour un nouveau départ du PSG ?

Le pire des scénarios est malheureusement arrivé :  alors que l’on s’était sincèrement pris à « rêver plus grand », le PSG s’est une nouvelle fois fait éliminer en huitièmes de finale de Ligue des champions par le Real de Madrid (2-1 ), un an après l’humiliante défaite face au FC Barcelone (6-1) au même niveau de la compétition… Mais plus que la défaite , c’est surtout ce sentiment de « débâcle » qui nous a rendu tristes.

Cela étant dit (petite parenthèse personnelle, comme disait souvent mon papy : « cela va sans dire, o.k, mais cela va déjà mieux en le disant »), nous ne comprenons pas toujours à la rédac’, pourquoi une majorité de « commentateurs TV » cherchent, dès les premières minutes qui suivent le Match à trouver de suite les coupables pour les sanctionner, les punir, les « virer »…Ces mêmes commentateurs, qui en faisaient d’ailleurs parfois un peu trop avant le Match en exagérant certaines qualités des joueurs ou les mérites du staff, deviennent en quelques secondes des sortes de « bourreaux » prêts à  » lapider sur place publique  » le coach , les dirigeants, les joueurs…pffftttt…ce n’est vraiment pas de cette manière que l’on peut réfléchir avec clairvoyance, que l’on peut analyser sereinement une situation pour déterminer quelles sont les causes d’un tel échec.

Car autant ce résultat d’hier soir reflète une vraie crise et sûrement une fin de cycle, autant le PSG n’est pas devenu en l’espace d’une soirée l’exemple absolu de ce qu’il ne faut pas faire, le symbole même de la loose, la risée de tout une nation ! Et n’oublions pas que ce club (et son équipe dirigeante) a redonné depuis plusieurs années des couleurs à notre Championnat  et de l’espoir pour voir enfin briller un club français sur la scène internationale. 

Cela étant dit donc, ( et mon papy revient en trombe à nouveau dans la discussion en rappelant une énième fois :  » t’ as vu, ça va mieux déjà mieux en le disant… » ), le constat est quand même assez rude :

Côté objectifs de la direction du Club: Ils ‘ont jamais été atteints puisque le PSG n’a jais pu accéder dans le dernier carré de la Ligue des Champions .

Côté Coach : Emery n’est sûrement pas au niveau des objectifs affichés du Club, il n’est pas l’homme de la situation. Limité en termes de coaching stratégique et ne parvenant sûrement pas assez à se faire respecter par les joueurs, le technicien basque peut d’ores et déjà préparer ses valises en vue de son départ cet été.

Côté joueurs : Di Maria n‘a pas démérité mais il n’a pas réussi à faire oublier Neymar. C’est un grand joueur mais techniquement un ton en dessous de celui du Brésilien. Quant à Cavani et Mbappé, ils n’ont pas su être décisifs. Le vétéran Thiago Motta (35 ans) et le capitaine Thiago Silva (c’est dur à dire mais…) symbolisent à eux deux les désillusions parisiennes depuis six saisons. On poursuit avec Marco Verrati qui n’a maintenant plus le droit de réagir comme un enfant gâté en protestant d’une manière absurde auprès de l’arbitre comme il l’a fait hier soir ! Son expulsion a été très lourde de conséquences et une grande équipe ne peut pas se permettre d’avoir de telles réactions dans son collectif.

On conclue par Dani Alves…outre son énorme erreur qui apporte sur un plateau le premier but madrilène ( et qui selon nous change toute la physionomie du Match ! ), on peut se demander si le « personnage » n’est pas trop clivant au sein du groupe ? Le Club l’a fait venir pour sa « grinta » , sa « hargne », sa capacité à emmener un groupe, mais n’est-il plutôt pas plutôt un leader de clan qui protège ses amis et emm…les autres ? 

Cet article pourrait se transformer en « bouquin » tellement ce type de situation est complexe mais nous sommes toutefois sûrs d’une chose en préservant notre optimisme d’enfant :  Avec cette ambiance de fiasco, le PSG donne bien sûr l’impression de faire du surplace et son image, salement amochée, le conforte  dans ce statut d’éternel perdant mais le Club va maintenant s’en servir de déclic pour vraiment tout remettre à plat. Pour un nouveau cycle. Vertueux. Un cycle qui amènera le PSG sur le toit du football européen ? Tu peux y répondre sur le site via le vote du jour ! 

Retrouve toutes les interviews ici