Ligue des Champions : comment ça marche ?

En attendant – on l’espère tous et on croise les doigts pour – la désignation officielle de Paris comme ville hôte des Jeux Olympiques de 2024 qui interviendra ce soir, on vous propose aujourd’hui un petit papier au pays de… La Ligue des Champions de football. Alors, pas pour vous parler des résultats d’hier ni des rencontres d’aujourd’hui – même si quelques belles affiches nous font saliver – mais pour vous rappeler comment fonctionne cette compétition « reine » et quelles sont les équipes phares de cette édition 2017-2018. Coup d’envoi…

 

 

 

FOOT - LIGUE DES CHAMPIONS - 1993 tapie (bernard) Voeller, Casoni, Boli (masqué), Di Méco, Deschamps (masqué), Pelé Jean Dby médecin du club à côté de Tapie  supplement clubs de legende FF(04/11/2008) MAG (1426) DU 14/11/2009 parution livre 50 ans coupe d'europe p 252 253
En 1993, l’OM remporte la Ligue des Champions face au Milan AC grâce à un but de Basile Boli. L’OM est, à ce jour, le seul club français à avoir inscrit son nom au palmarès de cette compétition.

 

 

 

Une histoire de poules ou de chapeaux
La Ligue des Champions ou Champions League est la prestigieuse des compétitions européennes de football pour les clubs. Elle réunit, chaque année, les meilleures équipes des championnats européens et s’appelait auparavant la Coupe d’Europe des Clubs Champions. Bon ça date un peu puisque c’est en 1992 qu’elle a été rebaptisée Ligue des Champions. Il n’y a d’ailleurs pas que son nom qui a changé, son organisation aussi a été modifiée au fil des années. Elle commence par une phase de poules constituée de 32 équipes, réparties en 8 « poules » (appelées aussi « groupes » ou « chapeaux ») de 4 équipes. Chacune de ces 4 équipes rencontre les 3 autres à 2 reprises : une fois à domicile, l’autre à l’extérieur. A l’issue de ce premier tour, les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions. Le troisième, lui, est ce qu’on appelle « reversé » en seizièmes de finale de la Ligue Europa. Les équipes qui terminent première de leur groupe sont assurées de rencontrer un adversaire qui a terminé deuxième. Autre avantage (même si terminer premier n’est pas toujours la garantie d’avoir à affronter une équipe supposée « moins forte ») : le club arrivé en tête de son groupe a l’assurance de jouer le match retour des huitièmes de finale à domicile ! 

 

 

Tirage intégral à partir des 1/4
A partir de ces huitièmes, les rencontres se disputent en match aller-retour à élimination directe. S’il y a égalité entre les deux équipes à l’issue des deux matches, c’est le goal average qui détermine le gagnant avec une prime au but marqué à l’extérieur (but qui « compte double »). En clair, si un club gagne 2 à 0 à domicile mais perd 3-1 au retour, il sera quand même qualifié grâce au but qu’il aura marqué chez son adversaire. On sait… pour ceux qui n’y connaissent pas grand chose au foot, c’est parfois difficile de s’y retrouver. Mais votre site préféré est là pour vous éclairer. Enfin, sachez qu’à partir des quarts de finale, le tirage au sort devient « intégral ». C’est à dire sans aucune tête de série. Pour faire simple, une équipe peut rencontrer n’importe quelle autre, le clubs ayant été tiré au sort en premier jouant le match aller à domicile.  

 

 

4 qualifications automatiques pour les 4 « meilleurs » pays
Alors, vous vous demandez peut être maintenant quelles sont les équipes qui sont qualifiées en Ligue des champions ? C’est une bonne question ! Il s’agit, tout d’abord, des clubs ayant remportés leur championnat respectif (autrement dit, le champion d’Espagne, le champion de France, le champion des Pays-Bas, etc.). S’ajoute à cette première « liste » le tenant du titre (le Real Madrid cette année) mais aussi le vainqueur de la Ligue Europa de l’année passée. Ensuite, c’est le classement UEFA de chaque championnat européen qui va déterminer le nombre de représentants de chaque pays en Ligue des Champions. Ce qui explique pourquoi la France, par exemple, n’a que 2 clubs qualifiés automatiquement (le troisième du championnat devant passer par des tours préliminaires) alors que des pays comme l’Espagne ou encore l’Angleterre en ont trois. On terminera cette « petite » présentation de la compétition en vous disant qu’à partir de la saison 2018/2019, un nouveau système de qualification sera mis en place… Les quatre nations les mieux classées à l’indice UEFA(Espagne, Allemagne, Angleterre et Italie) se verront attribuer quatre qualifications automatiques pour la phase de groupes de l’UEFA Champions League.

 

 

FOOT - LIGUE DES CHAMPIONS - 2017 neymar mbappe lottin (kylian) joie du 0-2
Le PSG a frappé fort d’entrée pour cette nouvelle saison de Champions League en s’imposant 5-0 contre le Celtic grâce notamment à Neymar et Mbappé.

 

 

Groupe de ma mort et Petit Poucet
Cette année, on retrouve les « grands habitués » de la Ligue des Champions comme le Real, Barcelone, Le Bayern Munich, Chelsea ou encore la Juventus de Turin. Côté français, le PSG et Monaco seront nos deux représentants (Nice ayant été éliminé en barrage par Naples). Et, comme tous les ans, le Real (double tenant du titre), Barcelone ou encore le Bayern feront partis des grands favoris. Mais le PSG, emmené par Neymar, figure lui aussi parmi les candidats à la victoire finale. Si tous les groupes s’annoncent très disputés, comme chaque année là encore, on a le droit à ce qu’on appelle un « groupe de la mort »… Celui dans lequel « personne » ne  voulait tomber. Et cette saison la « palme » revient au groupe H qui réunit le Real Madrid (double tenant du titre et champion d’Espagne), le Borussia Dortmund (quart de finaliste des deux dernières éditions), Tottenham (vice-champion d’Angleterre) et de l’APOEL Nicosie (qui fait figure de Petit Poucet et dont le sort semble déjà « scellé »).

Retrouve toutes les interviews ici