Ligue 1 : une reprise pas sans risque selon les médecins !

Tous les médecins et les équipes médicales des clubs français évaluent les risques d’une reprise prochaine de la compétition. Et on peut dire qu’ils ont des doutes…

RENNES-MONTPELLIER (5-0)
Depuis une grosse semaine, la centaine de médecins qui travaille au sein des clubs professionnels français essaye d’évaluer avec précision si le football peut de nouveau se jouer dans le pays. Mais le principal problème de ce maudit coronavirus reste qu’il se fait plutôt mystérieux et qu’on ne sait pas tout de lui. Dans ces conditions, comment faire pour le combattre actuellement sans prendre trop de risques ? Certains se disent donc que même si le Foot manque terriblement, il vaudrait peut-être mieux éviter d’avoir des joueurs malades…

Avant de même penser à reprendre la compétition, la priorité des priorités est donc de garantir la santé des joueurs, mais aussi de toutes les personnes qui travaillent dans les clubs de foot ( le staff, les intendants, le personnel d’entretien, les chauffeurs de car, les jardiniers…les clubs professionnels étant de vraies machines qui fonctionnent avec beaucoup de monde ). Surtout après le 11 mai, où l’on pourra PEUT-ÊTRE commencer à sortir et donc, à s’entraîner. Les premiers entraînements devront donc se faire en petits groupes et toutes les personnes impliquées devront être testées. 

MARSEILLE-AMIENS (2-2)

Les joueurs se seront arrêtés pour au moins huit semaines, ce qui n’était jamais arrivé en plein milieu d’une saison. Si leur préparation venait à être ratée et qu’en plus, ils devaient enchaîner les matchs tous les trois jours pour pouvoir terminer la saison, il est quasi certain que nous assisterions à beaucoup de blessures musculaires. et comme la prochaine saison prochaine devrait reprendre peu de temps après, il vaudrait mieux éviter de se blesser longtemps…Bref, reprendre le foot ( tout comme les autres sports ), O.K, mais espérons que cela se produise dans des conditions de sécurité pour tout le monde. 

PARIS FC-LENS (0-2)

Retrouve toutes les interviews ici