LdC : l’OM sort (enfin) la tête de l’eau (+ Vidéos)

Est-ce juste un espoir passager offert aux supporters ou une réelle relance de la machine en Ligue des Champions ? Ce qui est par contre certain, c’est que l’Olympique de Marseille s’est adjugé sa première victoire de la compétition mardi soir.

 

Un début de match irrationnel

Initialement prévue à 18h45, la rencontre a finalement débuté avec une vingtaine de minutes de retard. La faute à quoi ? Aux embouteillages dans Marseille qui ont empêché le bus du Sporting Portugal d’arriver à l’heure. C’est une organisation digne d’un match de district un dimanche midi… Les Marseillais qui s’étaient préparés pour débuter le match à l’heure prévue se sont peut-être refroidis en attendant leurs adversaires. C’est ce qui pourrait expliquer pourquoi ils ont pris un but dès la 52ème seconde de jeu. Trincao a envoyé une belle frappe enroulée dans les filets de Pau Lopez. À ce moment-là,…tout le monde se dit qu’on est reparti pour une bonne soirée de galère à l’Orange Vélodrome ! 

Mais Ô grande surprise, Antonio Adan, le portier lisboète, avait envie de compliquer la tâche de son équipe. D’abord surpris par un très bon pressing d’Alexis Sanchez, il concède l’égalisation en se faisant contrer son dégagement. Puis après une mauvaise relance, il offre une occasion en or à un OM revigoré après son but. Jonathan Clauss centre parfaitement pour Amine Harit qui n’a plus qu’à placer sa tête. L’OM a donc repris l’avantage en 3min grâce à ses buts à la 13ème et à la 16ème minute. Mais sa plus belle prestation du match reste sa sortie hors de sa surface où il touche le ballon de la main… Adan est directement sanctionné d’un carton rouge par l’arbitre, et doit laisser ses coéquipiers se débrouiller à 10. 

5min plus tard, son remplaçant, Franco Israel, n’a pas eu le temps de se mettre en jambes qu’il avait déjà pris un but. Harit est passé de buteur à passeur pour servir Leonardo Balerdi sur un corner. Le score est alors de 3 – 1, et le nombre de joueurs est de 11 – 10. Deux choses qui ne changeront pas jusqu’à la mi-temps.

Contrôle et prise de confiance

Au début de la seconde période, Ruben Amorin, le coach du Sporting, a effectué 4 changements. Malheureusement pour son équipe, cela n’a pas été une réussite. Les portugais étaient dominés numériquement et l’OM n’avait qu’à tenir le résultat, ce qui ne laissait que très peu d’ouverture. Igor Tudor a aussi fait tourner son effectif, avec des changements à l’heure de jeu et à 15min du coup de sifflet final. La fraîcheur apportée du banc a permis de garder un milieu et une défense solides jusqu’au bout du match. Et dans les dernières minutes, les olympiens ont marqué une 4ème fois grâce à Chancel Mbemba qui était parti loin de sa défense pour conclure l’action et bien montrer au Sporting Portugal qui était le patron dans ce match. Score final : 4 – 1.

L’OM sort enfin de 2 ans sans victoire en Ligue des Champions. Et le club phocéen en profite pour se replacer dans la course à la qualification. Dans l’autre match du groupe, Tottenham et Francfort ont fait match nul 0 – 0, ce qui fait que les 4 équipes se tiennent en quelques points. Le seul point noir de la soirée reste la blessure de Jonathan Clauss, sorti à la 32ème minute.

Ce soir, c’est au PSG de s’imposer face au Benfica Lisbonne. Espérons que ce soit encore une belle démonstration de la France dans cette double confrontation contre des clubs portugais.

Retrouve toutes les interviews ici