Jeux de mains, jeux de gardiens ?

Salut les kids. Aujourd’hui, on vous propose de parler foot et plus précisément de l’entraînement des gardiens de but. Un poste « pas comme les autres » qui nécessite, en effet, un travail spécifique. Par exemple, à Norwich City, en Angleterre, l’entraîneur s’est inspiré du spikeball pour améliorer les réflexes et l’agilité de ses gardiens. Et si tu as regardé le match de l’Equipe de France, lundi dernier, contre les Pays-Bas, tu as du t’apercevoir qu’avoir des réflexes était indispensable pour effectuer LA parade décisive… A l’image de celle d’Hugo LLoris, à quelques minutes du coup de sifflet final.

Bon, revenons au spikeball… Ce jeu est, en fait, un « petit cousin » du beach-volley mais en version plus fun et plus dynamique. Il se joue en général à 4 (deux équipes de deux joueurs) et consiste à faire rebondir un ballon sur un mini trampoline, sans le faire tomber. Une fois le ballon mis en jeu, les joueurs se déplacent à 360° autour du trampoline, sans limite de terrain. Chaque équipe peut toucher trois fois le ballon avant de le faire à nouveau rebondir en le tapant avec la main sur le trampoline. Un exercice intensif qui constitue un excellent échauffement tout en permettant de travailler vitesse et précision.

FOOT - MAGAZINE NEUER - 2016 Sur les traces de Manuel Neuer, Gelsenkirchen, Allemagne, 19 avril 2016. Session de detection de jeunes gardiens de but (moins de 12 ans) au centre d'entrainement Schalke 04 ou a ete forme Manuel Neuer. Photo: Christophe Calais
Travailler sa détente, un incontournable pour les gardiens de but.

Mais ce n’est pas les seules aptitudes qu’un gardien se doit de posséder aujourd’hui. Apprendre à réduire les angles de tirs, améliorer ses prises de balle, soigner ses sorties aériennes et ses dégagements aux poings ou encore travailler son placement sur les corners ou sur les coups francs… sont autant de gestes techniques répétés, chaque jour, à l’entraînement, pendant de nombreuses années. Tout comme, d’ailleurs, le jeu au pied. Car le rôle de gardien a beaucoup évolué au cours de ces dernières années. Devenu le « premier contre attaquant » de son équipe, il se doit aujourd’hui de pouvoir effectuer des relances au pied, courtes ou longues, avec un maximum de précision. Parmi les joueurs les plus doués dans cet exercice on trouve, notamment Manuel Neuer, le « numéro un » du Bayern de Munich. Aussi à l’aise avec ses mains qu’avec ses pieds, c’est le « goal volant » moderne par excellence. De lui, Andreas Köpke, entraîneur des gardiens de l’équipe d’Allemagne affirme qu’il « n’a jamais vu de meilleur libéro que lui… hormis peut-être Franz Beckenbauer. »

FOOT - LIGUE DES CHAMPIONS - 2016 neuer (manuel) griezmann (antoine)
Le jeu balle au pied de Manuel Neuer est une référence.

Et que dire de Victor Valdès, pièce maîtresse du célèbre « tiki-taka » barcelonais et qui évolue aujourd’hui à Middlesbrough ? (Ndlr : Le « tiki-taka », les kids, c’est le style de jeu qui consiste à faire courir l’adversaire, à coup de passes rapides, pour créer des espaces et trouver la faille permettant d’aller au but). Considéré par beaucoup comme l’un des meilleurs gardiens de l’histoire balle au pied, il a grandement contribué aux victoires du Barça en Ligue des Champions entre 2009 et 2011. Ce qui avait amené un de ses entraîneurs à déclarer : « Pendant des années, il nous a aidé à faire remonter le ballon. S’il l’avait dégagé au loin, nous aurions perdu notre jeu de combinaisons. » Vous comprenez maintenant pourquoi les kids, le poste de gardien de but n’est plus seulement un « jeu de main, jeu de malin »… Et que si vous voulez briller « dans les cages » il va également vous falloir prendre votre envol… balle au pied !

Retrouve toutes les interviews ici