France – Pologne, un défi de taille !

L’équipe de France affronte la Pologne cet après-midi dans le cadre du 8ème de finale de la Coupe du Monde. Maintenant que l’on est passé dans la phase à élimination directe, les cartes sont rebattues et il ne faudra pas prendre à la légère cette rencontre.

 

Une défense solide, une attaque explosive

Les Bleus vont devoir être sur tous les ponts face à Robert Lewandowski et ses compatriotes. Déjà défensivement, parce que le goaleador polonais est la principale menace offensive adverse. Le duo Varane – Upamecano va avoir du travail tout au long du match pour contenir la machine à but qu’est « Lewan ». Il leur faudra aussi garder de l’énergie pour la fin de match si le sélectionneur polonais, Czeslaw Michniewicz, décide de faire rentrer sa deuxième lame : Arkadiusz Milik. Lorsque l’équipe de France aura le ballon, les Polonais vont probablement reculer pour combler les espaces entre le milieu et la défense. En tout cas, c’est ce qu’ils ont fait lors de leurs derniers matchs. Ce replacement va laisser du temps aux défenseurs français de relancer le jeu et d’entamer la construction d’une action tout en faisant remonter le bloc entier. 

Devant, les deux flèches sur les côtés que sont Ousmane Dembélé et Kylian Mbappé vont être très importants car dans l’axe Olivier Giroud va avoir du mal à s’imposer physiquement face aux 2 tours de plus d’1m90 de la défense centrale polonaise. La gauche de l’attaque française est le côté le plus dangereux pour leurs adversaires avec Mbappé qui peut être épaulé par un Théo Hernandez très en jambes. Ce duo possède une percussion folle et une alchimie a commencé à se créer, de quoi faire frémir toutes les défenses du monde. Dembélé, à droite, va devoir se débrouiller un peu tout seul vu que Jules Koundé ne va pas être aussi offensif qu’Hernandez. 

 

La Pologne et ses 2 forces

Les Polonais ont dans leur effectif 2 hommes qui risquent de principalement poser problème à l’équipe de France. On parle évidemment de Robert Lewandowski, l’attaquant de Barcelone, mais aussi de Wojciech Szczesny, le gardien de la Juventus de Turin. On savait déjà que ce dernier était redoutable dans ses cages, mais depuis le début de la compétition, il est « on fire » ! Si on oublie les 2 buts qu’il prend contre l’Argentine, il a été exemplaire. Aucun autre ballon n’a dépassé sa ligne de but et cerise sur le gâteau, il a arrêté 2 penaltys ! C’est d’ailleurs sur ce fait que les Polonais vont se baser pour affronter la France. Ils vont vouloir amener le match jusqu’aux tirs au but et croire en leur gardien. Vous pouvez penser ce que vous voulez de cette stratégie, les Kids, mais s’ils réussissent leur pari, chapeau !

Robert Lewandowski, de son côté, va essayer de marquer un 2ème but en Coupe du Monde, après celui marqué contre l’Arabie Saoudite. Il connaît déjà certains défenseurs français comme Dayot Upamecano avec qui il a joué au Bayern Munich ou encore Jules Koundé qui évolue lui aussi au FC Barcelone. C’est un certain avantage pour Lewan qui sait peut-être quelles sont leurs failles. Faut-il encore qu’il soit servi dans de bonnes conditions pour pouvoir au moins tirer en direction des cages d’Hugo Lloris. C’est probablement là que tout va se jouer lors des offensives polonaises. Par contre, Robert Lewandowski est capable de redescendre pour construire le jeu puis terminer l’action dans la surface adverse. Il va donc falloir se méfier de ces phases de jeu où il ne sera plus au contact des défenseurs et arrivera plein gaz, sans ballon, en attendant un centre.

Retrouve toutes les interviews ici