Football / Ligue Europa : Attention…Salzbourg, danger pour l’OM !

Après le Match aller du Real Madrid en demi-finale de la Ligue des Champions, prenons la direction de l’Europa League où figure le dernier représentant du football français, l’Olympique de Marseille. Un OM qui recevra, ce soir, dans un stade Vélodrome plein à craquer et bouillant comme jamais, la très surprenante équipe de Salzbourg. Mais au fait…pourquoi très surprenante ?

Et bien, parce que lors du lancement de cet Europa League 2017-2018, peu de spécialistes voyaient cette équipe autrichienne aller si loin dans la compétition… pour ne pas dire aucun. Pourtant, c’est bien elle qui reste le dernier obstacle à franchir pour les olympiens avant une finale européenne dans le stade des Lumières, à Lyon le 16 mai prochain. Une équipe que les marseillais connaissent « bien » puisqu‘ils ont déjà croisé sa route lors des matches de poules. Avec, à la clé, une défaite en Autriche (1-0) et un petit 0-0 lors du retour. Un résultat qui condamnerait d’ailleurs définitivement l’OM cette fois-ci. Il faudra donc faire mieux pour espérer se qualifier.

MARSEILLE-SALZBOURG (0-0)

Et attention… car même si beaucoup de supporters se sont félicités, lors du tirage au sort, d’avoir pu éviter Arsenal et l’Atlético Madrid, les deux autres clubs encore en lice, ce sera loin d’être chose facile ! « Sur le papier », c’est vrai que Marseille semble avoir hérité de l’adversaire le moins dangereux, mais les coéquipiers de Payet devront se montrer à la hauteur et pratiquer leur meilleur football pour marquer une nouvelle fois l’histoire du football français.

Continuons d’ailleurs avec une petite présentation de cette équipe de Salzbourg et de son parcours en Coupe d’Europe qui impressionne…

Dortmund et la Lazio à la trappe
Xaver Schlager, Christoph Leitgeb, Enock Mwepu, Dominik Szoboszlai, Andre Silva, Jérôme Junior Onguéné, Hannes Wolf, Valon Berisha… Ces noms ne vous disent peut-être rien. Mais les joueurs de l’OM ont, eux, tout intérêt à bien les avoir en tête s’ils ne veulent pas tomber de haut ce soir. Car si le Red Bull Salzbourg n’a dans son effectif aucune « star », il s’appuie sur un collectif bien huilé composé de jeunes talents qui se projettent continuellement vers l’avant et qui disposent d’un esprit d’équipe à toute épreuve.

RB SALZBOURG-LAZIO ROME (4-1)

Demandez d’ailleurs aux joueurs de la Lazio de Rome, adversaires des autrichiens en quart de finale, ce qu’ils en pensent! Victorieux 4-2 à l’aller, les Italiens ne s’attendaient certainement pas à passer à la trappe en Autriche. D’autant qu’Immobile semblait avoir fait le plus dur en ouvrant le score à la 55e minute. Et pourtant… Au coup de sifflet final, c’est bien le Red Bull Salzbourg qui était qualifié grâce à sa victoire 4-1 avec cinq minutes de « folie » au cours desquelles les autrichiens ont « scoré » trois fois! Mais avant d’avoir éliminé l’actuel quatrième du Calcio, les autrichiens avaient également sorti Dortmund en huitièmes de finale. Impressionnant non ? On se rappellera, enfin, qu’ils avaient terminé premiers du groupe I en ne concédant aucune défaite devant un certain… Olympique de Marseille ! 

RB SALZBOURG-LAZIO ROME (4-1)

Leipzig- Salzbourg : la marque du « taureau »
Et si l’OM est invaincu à domicile en Europa League depuis 8 matches, les Autrichiens en sont à 10 à la Red Bull Arena, et même à… 25 toutes compétitions confondues! Quadruple champion d’Autriche, le RB Salzbourg a déjà participé à une finale européenne (la C3). La seule de son histoire. C’était en 1994 et le club, créé en 1933, s’appelait alors l’Austria Salzbourg. Pour l’occasion, il affrontait l’Inter Milan de Dennis Bergkamp et s’était incliné deux fois 1-0 (la finale se déroulant alors en match aller / retour). Au passage, vous aurez donc remarqué, les kids, que l’équipe autrichienne a changé de nom. Comme le précédent adversaire de l’OM – le club allemand de Leipzig -Salzbourg appartient, en effet, au puissant groupe Red Bull qui l’a racheté en 2005 pour en faire son « premier » club de football. C’est donc une « double dose » de boisson énergisante que Marseille va s’offrir demain soir… En espérant qu’elle ne leur reste pas en travers de la gorge ! 

MARSEILLE-LEIPZIG (5-2)

Pépinière de talents

Avoir éliminé le « grand frère » allemand, théoriquement plus fort, sera peut être un avantage pour l’OM. Car, à l’origine, l’ambition de l’homme d’affaires Dietrich Mateschitz, fondateur de Red Bull, était claire : faire de Salzbourg un club pionnier dans la détection de futurs grands joueurs puis les transférer au RB Leipzig. A l’instar du défenseur français Dayot Upamecano (photo ci-dessus), de nombreux joueurs évoluant aujourd’hui dans le club allemand ont d’ailleurs fait leurs armes dans le club autrichien. A force de se faire piller, les supporters de Salzbourg ont même baptisé leur club « le self-service de Leipzig ». Mais ça, « c’était avant » et cela ne se vérifiera pas ce soir sur le terrain. A la rédac’, on est même persuadé que le RB Salzbourg va se montrer un adversaire beaucoup plus redoutable que le RB Leipzig. Autant dire qu’on attend ce match avec impatience mais aussi une petite crainte…Il nous tarde d’être à ce soir, les kids et Allez l’OM ! 

Retrouve toutes les interviews ici