Pas le droit à l’erreur pour les Bleus de Deschamps

Vous le savez, les kids, nos footballeurs sont actuellement en pleine « trêve internationale »… Avec, pour notre sélection nationale, deux matches décisifs qui se rapprochent. Tout d’abord contre la Bulgarie, samedi, puis contre la Biélorussie, mardi au Stade de France. Pourquoi décisifs ? Parce qu’il s’agit tout simplement des deux dernières rencontres qualificatives pour la Coupe du monde 2018 ! Une dernière ligne droite que la France aborde, certes, en tête de son groupe mais avec seulement un point d’avance sur la Suède qui recevra, samedi le Luxembourg (aujourd’hui avant dernier avec 5 points comme la Biélorussie). Autant dire que les hommes de Deschamps n’ont pas le droit à l’erreur en Bulgarie sous peine de voir les Suédois leur passer devant et les Bulgares revenir sur eux. Revue d’effectif avant le sprint final…   

 

 

Raphaël Varane sera associé à Umtiti en défense centrale contre la Bulgarie.

 

 

 

Une équipe « sans défense » ?
Paul Pogba, Ousmane DembéléBenjamin MendyLaurent KoscielnyLayvin Kurzawa… ce n’est pas la liste des titulaires de samedi mais celle des joueurs dont Didier Deschamps a du se passer pour aller décrocher la « qualif ». Avouons-le, ce n’est pas la meilleure façon d’aborder ce type d’évènement, même si le sélectionneur dispose de suffisamment de qualité dans on effectif pour palier ces absences. Mais ce qui nous inquiète, à la rédac, c’est qu’une nouvelle fois Deschamps va devoir composer avec une défense « expérimentale ». Que ce soit sur les côtés où en défense centrale. Or, cela fait déjà des mois que notre défense est « en chantier ». Adil Rami, auteur d’une prestation solide dimanche lors de Nice-OM en Ligue 1 (2-4) a remplacé numériquement Laurent Koscielny, touché au talon d’Achille. Mais le marseillais ne devrait pas être sur la pelouse, samedi, au coup d’envoi, et c’est donc la paire Umtiti-Varane qui devrait être titularisée. Or, les deux hommes n’ont joué que 52 minutes ensemble. C’était le 13 juin dernier, face à l’Angleterre en amical (3-2). Dans le couloir gauche, Benjamin Mendy, absent pour de long mois, devait être suppléé par Layvin Kurzawa. Mais celui-ci, touché au genou gauche, a du à son tour renoncer et déclarer forfait pour les matchs face à la Bulgarie et la Biélorussie. Résultat : c’est un autre marseillais qui a été appelé dans le groupe : Jordan Amavi. La probabilité est donc forte de voir Lucas Digne faire son retour en tant que titulaire. Enfin, c’est Djibril Sidibé qui devrait occuper le couloir droit. 

 

 

Mbappé postule clairement à une place de titulaire dans le « onze » de Deschamps.

 

 

Avec ou sans Mbappé ?
Au milieu, avec l’absence de Pogba, N’Golo Kanté sera privé de son « compère » habituel. Pour le remplacer, Deschamps va devoir choisir entre Adrien Rabiot et l’inusable Balise Matuidi, actuellement en pleine forme avec la Juventus Turin. A moins que le sélectionneur ne surprenne tout son monde en faisant confiance à Corentin Tolisso. Des questions se posent également autour du système de jeu que va mettre en place Deschamps… et de la place du phénomène Mbappé dans ce système. Bon, selon toute vraisemblance, c’est le 4-2-3-1  – son schéma tactique préférentiel – que « Dédé » va retenir. Avec le jeune Mbappé à la place de Moussa Sissoko ? Mais on peut également imaginer un 4-4-2 avec une attaque Griezmann-Mbappé ou Giroud-Mbappé ou encore un 4-3-3 avec, là encore, le nouvel attaquant du PSG titularisé à la place de Payet ou encore Lemar. Dans tous les cas, vous l’aurez compris, les kids, même si nous ne sommes pas sélectionneur, on aimerait beaucoup à la rédac voire Mbappé titulaire contre la Bulgarie. Et vous ?  

Retrouve toutes les interviews ici