Derby entre « frères ennemis »

Ce soir, l’Olympique Lyonnais recevra l’AS Saint-Etienne, dans le cadre de la 8ème journée de Ligue 1. Un match « au sommet » auquel les médias s’intéressent beaucoup depuis plusieurs jours et qui suscite toujours de nombreux commentaires, avant, pendant et après la rencontre. Un match « pas comme les autres » où l’enjeu sportif passe hélas souvent au second plan. D’ailleurs, cette année, les deux équipes se font face alors qu’elles n’occupent que les 8ème et 10ème places au classement. Mais ce qui va se jouer, dimanche au Parc OL, c’est avant tout une suprématie régionale. Car les deux villes qui ne sont éloignées que d’une soixantaine de kilomètres se disputent le titre de « meilleur club de la région Rhône-Alpes  ». Un véritable derby !

Mais sais tu exactement ce que veut dire ce mot et quelle est son origine ? Un derby est en fait un match (de foot, de rugby, de basket ou de n’importe quel autre sport collectif) qui a une « saveur particulière » parce qu’il oppose des équipes proches géographiquement. 
A l’origine, ce mot viendrait de la ville de Derby où le comte Edward Stanley créa une célèbre course hippique qu’il appela le « Derby d’Epsom » en 1780. Certains disent également que dans cette ville du Nord de l’Angleterre, des équipes de football locales s’affrontaient avec beaucoup de passion et de tension. Toujours est-il que c’est en 1914 que le journal anglais Daily Express utilisa pour la première fois ce mot pour qualifier une rencontre de football entre Liverpool et Everton avec son titre : « A local Derby between Liverpool and Everton ».

FOOT - CALCIO - 2016 21.09.16, Torino, Juventus Stadium, Serie A 5a Giornata - JUVENTUS-CAGLIARI - nella foto: esultanza finale Juventus

Chaque saison, le derby de la Juventus, c’est face au Torino!

Aujourd’hui, des derbies il en existe sur tous les continents et dans « tous les pays ». En Espagne, par exemple, c’est l’identité catalane qui se joue, chaque année, lors de la rencontre entre l’Espanyol de Barcelone et le prestigieux FC Barcelone. Même engouement, en Italie, avec les matches opposant la Roma à La Lazio mais aussi la Juventus au Torino. Ce dernier, baptisé Derby Della Mole (ndlr : du nom de la structure en maçonnerie qui symbolise la ville de Turin, la Mole Antonelliana) est peut être le choc le plus chaud d’Italie. Cela fait, en effet, plus de 100 ans que les deux équipes veulent régner en maître sur Turin. Une véritable question d’ego pour les tifosi des deux clubs.
Enfin, impossible d’évoquer les derbies sans parler de celui opposant, au Brésil, Flamengo et Fluminense, les deux clubs de Rio. Petite anecdote savoureuse : ce sont des anciens de Fluminense qui ont créé la section football de Flamengo en 1911 ! Autant dire que les supporters des deux clubs se vouent une « haine féroce » et que pas un seul siège des 95 000 places du Maracaña n’est libre lorsque les deux « frères ennemis » s’y rencontrent.

FOOT - MAGAZINE GLASGOW RANGERS - 2012

Un supporter des Glasgow Rangers lors du dernier derby face au Celtic!

Et que dire du fameux match Rangers contre Celtic, surnommé « Old Firm » qui se déroule à Glasgow, en Ecosse, sous fond de rivalité religieuse et de lutte indépendantiste. Avec, d’un côté : un club protestant fidèle à la Couronne d’Angleterre et de l’autre de fervents catholiques « nationalistes » proches de la communauté irlandaise.
Comme tu le vois, bien que souvent (trop ?) électriques, nos derbies en France paraissent bien « calmes » à coté de ces matches « à couteau tiré. » Et fort heureusement. Car il ne faut pas oublier que tout ceci ne doit rester que du sport. Du sport qui prend parfois des allures d’opération « marketing » comme le montre le nouveau nom donné au derby entre le Stade Rennais et l’EA Guingamp… Le « Celtico », une appellation enregistrée à l’Institut national de la propriété Intellectuelle (INPI) !

 

Retrouve toutes les interviews ici