Coupe du Monde de Foot 2018 : les équipes « in » et « out »

Voilà les kids, c’est fait. L’équipe de France de foot a « ‘fait le boulot » en se qualifiant pour la Coupe du monde qui se déroulera en Russie l’année prochaine. Plutôt que d’analyser le jeu des bleus – même s’il y aurait beaucoup à dire – on vous propose de faire le point sur les équipes qui seront présentes à ce rendez-vous, celles qui devront passer par les barrages et celles qui, hélas pour elles, devront rester à la maison.

 

 

 

Messi a offert « la Russie  » aux supporters de l’équipe d’Argentine.

 

 

 

Les barrages pour l’Italie
On connaît désormais 23 des 32 équipes qualifiées pour la Coupe du monde 2018 les kids ! En Europe, l’Allemagne, l’Angleterre, l’Espagne et la Belgique, La Pologne ou encore le Portugal et le France ont obtenu leur billet pour la Russie. Absente lors de la dernière Coupe du monde au Brésil, la Serbie disputera son troisième Mondial. De leur côté, les islandais qui avaient marqué de leur empreinte l’Euro l’année dernière ont terminé à la 1ère place de leur groupe (devant la Croatie, l’Ukraine et la Turquie) et seront également du voyage. Une sacrée perf ! On ne peut pas en dire autant de l’Italie qui devra passer par les barrages pour se qualifier. Mais la Squadra Azzurra a tout de même des circonstances atténuantes puisque dans son groupe se trouvait…  l’Espagne ! Les Italiens connaîtront leur futur adversaire lors du tirage au sort qui se déroulera le 17 octobre. Tête de série, ils éviteront quoi qu’il arrive la Croatie, le Danemark et la Suisse et rencontreront l’Eire, la Grèce, l’Irlande du Nord ou la Suède. Les Pays-Bas n’auront pas cette « chance »  puisqu’ils terminent troisième de leur groupe et manqueront donc cette Coupe du monde, deux ans après avoir « raté » l’Euro.

 

 

L’argentine sur le fil !
Une coupe du monde sans l’Argentine cela paraissait impossible. C’est pourtant ce qui a failli se passer les kids ! Car, avant le coup d’envoi de la soirée, hier soir, les partenaires de Messi pointaient à la 6ème place de leur groupe ! Heureusement, grâce à un triplé de leur maître à jouer (3-1 contre l’Equateur), les joueurs de l’Albiceleste ont réussi à décrocher la troisième place et à se qualifier aux côtés du Brésil (1er), de l’Uruguay (2e) et de la Colombie (4e). En revanche, le Chili ne fera pas le voyage en Russie. Double tenante de la Copa America, la sélection d’Alexis Sanchez termine à la 6e place derrière le Pérou, qui décroche la place de barragiste.

 

 

Les Etats-Unis ne verront pas la Russie !
Après l’Amérique du Sud et l’Océanie, cap sur la zone Concacaf (Amérique du Nord, centrale et Caraïbes)…  Avec, une très grosse surprise, puisque les USA ont tout simplement été éliminés ! Troisièmes avant cette dernière journée, derrière le Mexique et le Costa Rica déjà qualifiés, les USA ont sombré à domicile, battus par… Trinité-et-Tobago (1-2), qui avait pourtant perdu huit de ses neuf premiers matchs ! Ils ont donc vu le Panama et le Honduras les doubler dans la dernière ligne droite. Le Panama s’offre, ainsi, une première qualification pour la Coupe du monde grâce à leur victoire contre le Costa Rica (2-1). Une victoire qui n’a pas fini de faire parler puisque le Panama a égalisé sur un but inexistant… le ballon n’ayant pas franchi la ligne.  De son côté, le Honduras l’a emporté contre le Mexique (3-2) et disputera les barrages contre l’Australie.

 

 

 

La Pologne de Robert Lewandowski a impressionné lors des ces éliminatoires.

 

 

 

Sans le Cameroun, le Ghana et l’Algérie
En Asie, l’Iran, la Corée du Sud, le Japon et l’Arabie Saoudite ont validé leur billet pour la Russie.
Enfin, il faudra attendre le mois de novembre pour connaître le verdict des éliminatoires en Afrique. Actuellement deux nations sont déjà qualifiées : le Nigéria et l’Egypte. Il reste donc encore trois places à prendre parmi les cinq groupes. Le Cameroun, le Ghana et l’Algérie font déjà partie sont d’ores et déjà éliminés. La Tunisie, le Sénégal, la Côte d’Ivoire ou encore le Maroc pourraient être du voyage. 

Retrouve toutes les interviews ici