Coupe de France (1/16e) : Fin de course pour le petit poucet Réunionnais ! (+Vidéo)

Cette fois, le vestiaire du club de la JS Saint-Pierroise (R1) était silencieux. Cette fois, pas de cris, pas d’effusion de joie. Juste de la tristesse, après cette douloureuse élimination face à Épinal, club de National 2. Et pourtant, vaillants, les Saint-Pierrois étaient encore tout proches de réaliser un nouvel exploit et de réussir ce qu’aucun club ultramarin n’a donc, encore jamais réussi. À savoir, se qualifier pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. 

Le match commençait de manière très compliquée pour le petit poucet. Son capitaine, Jean-Michel Fontaine, était exclu dès la 15e minute, après un crampon laissé sur la cuisse d’Adboulaye Niang, lui laissant une entaille profonde et évacué par la suite sur une civière. Il fallait donc, pour la JS Saint-Pierroise, attendre, subir et espérer. Ce qu’ils ont plutôt bien fait jusqu’à la 118e minute et le but d’Adel Berkane, entré en jeu pendant la prolongation (1-0). À deux minutes près, il atteignaient la séance de tirs aux buts… À deux minutes près, ils auraient eu, après plus de 100 minutes de jeu à 10 contre 11, une chance de sortir Épinal de la Coupe de France ! 

L’attaquant de la JS Saint-Pierroise, qui suivait donc le match depuis le banc de touche, après son exclusion, ne comprenait pas son carton rouge. Même son de cloche chez son entraîneur, Christian Dafreville, après le match. Malgré tout, les Réunionnais ont tout donné et peuvent sortir de la compétition sans regrets. Des joueurs hyper disciplinés derrière, un gardien, Ibrahima Dabo, solide et une débauche d’énergie collective incessante. 
EPINAL-SAINT PIERROISE (1-0)
Que ce soit à l’hôtel de ville de Saint-Pierre, où une fan zone avait été aménagée pour la première fois de son histoire, ou dans les tribunes du Stade de la Colombière d’Épinal, les supporters Réunionnais fêtaient leurs joueurs, malgré cette cruelle désillusion. À coup sûr, la JS Saint-Pierroise fera tout pour, au moins, réaliser le même exploit l’année prochaine !

Retrouve toutes les interviews ici