Biélorussie : Oui, il y a toujours du foot en Europe ! (+ Vidéo !)

Alors que toutes les compétitions sportives sont arrêtées à cause de l’épidémie causée par le coronavirus, le championnat biélorusse de football se poursuit en public. Les clubs du pays, qui profitent d’une exposition inattendue, en profitent pour montrer leur solidarité aux victimes du virus.

PSV EINDHOVEN-BATE BORISOV (3-0)

C’est le seul, l’unique, le dernier. Le championnat biélorusse (vous savez, la Biélorussie, ce pays d’Europe de l’Est, coincé entre la Pologne et la Russie) est le seul encore debout. Le seul à encore offrir du football. Le début de saison a été donné, il y a une dizaine de jours seulement. La deuxième journée, qui devait se jouer la semaine prochaine a été ramené à ce week-end, car il n’y a maintenant plus de trêve internationale. La Vysshaya Liga (le petit nom de ce championnat) se joue en plus devant ses spectateurs, quand les derniers matchs des autres championnats se sont tenus à huis-clos.

Si le monde tourne à l’envers, il en est de même pour ce championnat. Le BATE Borisov, champion 13 fois d’affilées jusqu’en 2018 et le Dynamo Minsk, autre club majeur du pays, se sont inclinés lors de la première journée de championnat. Pire, le Dynamo a encore perdu ce samedi, lors du derby face au FC Minsk (2-3) et le BATE a coulé chez le Slavia Mozyr (1-2). Mais le champion en titre, le Dynamo Brest (non, rien à voir avec notre Brest à nous), s’est imposé à Sloutsk, grâce notamment à l’Ukrainien Artem Milevski, ancienne star du Dynamo Kiev (2002-2013). 

Vendredi, lors de l’échauffement, les joueurs du Ruch Brest et de l’Energetik-BDU portaient un t-shirt sur lequel était inscrit « we are playing for the world » (nous jouons pour le monde). Pour tous ceux qui seraient en manque important de sport et plus particulièrement de football, il vous reste donc la Biélorussie !

Retrouve toutes les interviews ici