Après l’Allemagne, le football revient en République Tchèque !

Une petite semaine après la Bundesliga allemande, c’est le championnat de football de République Tchèque qui reprend ses droits et le reste de l’Europe centrale se prépare également !

BORUSSIA DORTMUND-SLAVIA PRAGUE (2-1)

Le 29 février dernier, soit il y a une éternité, le match entre Teplice (12e) et le Slovan Liberec (7e) avait dû être arrêté à cause de… la neige. C’est avec cette même rencontre que le championnat de République Tchèque, pays frontalier de l’Allemagne, va reprendre, avec ce match en retard, ce samedi. 

Bien évidemment, ce match se fera sans spectateur et les règles des mesures d’hygiène devront être suivies. La République Tchèque est l’un des pays d’Europe qui a le plus rapidement agi face au coronavirus et il est donc logique qu’il soit l’un des premiers à permettre la pratique du football professionnel. La situation sanitaire étant sous contrôle, jamais la Ligue Tchèque n’a pensé à arrêter définitivement cette saison 2019/2020 de sa Fortuna Liga. 

AS ROMA-FC VIKTORIA (5-0)

Les 16 équipes qui composent le championnat doivent encore disputer 6 journées, dont la première aura lieu mardi et mercredi prochain. Pour le moment, c’est le Slavia Prague qui est en tête, avec 8 points d’avance sur son dauphin, le Viktoria Plzeň. Déjà champion la saison passée, le Slavia, si la logique est respectée, pourrait célébrer son nouveau titre devant 1 000 personnes. C’est mieux que rien, non ?

Les clubs tchèques ont pu reprendre l’entraînement le 20 avril, mais par petits groupes seulement. Comme en Allemagne, certains joueurs ont été testés positifs au Covid-19 avec deux joueurs du Mlada Boleslav et du Slavia Prague. Mais bien qu’ils existent, ces cas de contamination ne devraient pas affecter la reprise du championnat. 

Allez les kids, on va voir si vous connaissez bien les pays d’Europe ! En Estonie, le championnat national a repris depuis mardi, alors que la Hongrie et l’Arménie redémarrent ce samedi. Suivront la Pologne et la Serbie, le 29 mai, l’Ukraine, le 30, puis l’Autriche, le 2 juin et enfin, la Croatie, le 5. Le point commun de tous ces pays ? Ils ont tous été plutôt épargnés par le coronavirus.

BORUSSIA DORTMUND-SLAVIA PRAGUE (2-1)

Retrouve toutes les interviews ici