Notre top 5 des paniers spectaculaires

C’est le tour de « passe passe » réalisé par Manu Ginobili lors du match de basket entre les New York Knicks et les Spurs de San Antonio qui nous a inspiré l’article du jour, les kids. Un panier que le joueur argentin a réussi bien involontairement en voulant faire une passe dans la raquette à l’un de ses partenaires. Tout d’abord passé inaperçu aux yeux des arbitres, ce panier n’a été accordé qu’après que les deux « directeurs de jeu » acceptent d’arrêter le match quelques secondes afin de visionner les images vidéos…suite, il faut bien le dire, aux véhémentes protestations de Ginobili qui lui, avait bien vu son ballon « faire mouche » ! Le ralenti diffusé sur l’écran géant a définitivement levé tous les doutes, le public pouvant lui aussi constater que le ballon était bel et bien rentré… prenant toutefois une trajectoire surprenante en tapant le fond du cercle avant de retomber dans les mains d’un joueur des New York Knicks. Bref, ce panier (que vous pouvez découvrir ici sur votre site préféré ) nous a donné envie de vous présenter notre « Top 5 » des paniers les plus improbables ou spectaculaires. Inutile de vous dire que ce classement est totalement… subjectif ! En effet, il y a tellement de paniers incroyables marqués au basket, et notamment en NBA, que l’on aurait pu vous proposer un « top 100 ». D’ailleurs, si vous aussi vous avez quelques « shoots de ouf » à nous montrer, n’hésitez pas à nous envoyer où à partager avec nous vos vidéos. Maintenant, assez parlé et place au show ! 

 

 

1 – Le tir du milieu du terrain de Stephen Curry alias « Lucky Luke »
Même lorsqu’il n’est pas dans un grand soir, Stephen Curry peut réveiller et enflammer une salle sur une seule action. Il faut dire que le joueur des Golden State Warriors n’est pas considéré comme l’une des plus fines gâchettes de l’histoire de la NBA pour rien… Il est tout simplement celui qui a inscrit le plus de paniers à trois points en 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017 ! Son tir du milieu du terrain réalisé au « buzzer » de la mi-temps, en mars 2016, lors de la rencontre face à l’équipe d’Utah Jazz est un modèle du genre… et une preuve de son incroyable adresse mais aussi de son culot sans faille. 

 

 

 
 
 
 
2 – Le dunk du « Shaq »
En deuxième position on a placé une véritable légende de la NBA… Un joueur mythique des Orlando Magic puis des Lakers de Los Angeles au physique « hors norme ». Et si Stephen Curry est le « king » des tirs à trois points, lui a fait du « dunk » sa spécialité. Du haut de ses 2,16 m pour 147 kg, ce géant s’appuyait sur ses adversaires, dos au panier, pour mieux les contourner et décocher des « smash » de folie à faire trembler les paniers… voire à les briser. C’est d’ailleurs ce qui est arrivé au célèbre pivot Shaquille O’neal – puisque c’est de lui que l’on parle – lors de sa première saison en 1993.  A tel point que sa puissance phénoménale a d’ailleurs amené la NBA a renforcé la solidité de ses paniers !

 
 
 
 
 
 
3 – Le tir de son propre camp signé Drummond

Pour le joueur classé troisième, on met le cap sur Detroit où évoluent Les Pistons. On est en 2016, lors d’un match contre Toronto et Andre Drummond récupère le ballon dans sa propre raquette... Il tente alors un improbable panier depuis son propre camp, là encore au « buzzer » de la fin du troisième quart-temps… Un coup d’audace qui se termine en coup de génie puisque le ballon finit dans le cercle. Drummond ramène alors son équipe des Pistons à cinq points de Toronto mais ce panier aussi exceptionnel soit-il ne permettra pas à son équipe d’éviter la défaite à domicile. 
 
 
 
 
 
 
4 – Le panier à l’aveugle de Felipe Reyes

Il n’y a pas qu’en NBA que l’on peut voir des paniers « venus d’ailleurs ». Celui-ci a été inscrit en Europe, et plus exactement dans le championnat espagnol en 2013 ! Lors de la victoire de son équipe, le Real Madrid face à Bruixa d’Or, Felipe Reyes réussit ce jour là un shoot à trois points dos au panier, sur une passe magistrale et digne d’un véritable quarterback de football américain signée Marcus Slaughter . Il ne restait alors que 4 dixièmes à jouer en première période…
 
 
 
 
 
 
5 – Le « Layup » légendaire du grand Michael Jordan 

On termine avec une autre légende de la NBA. Peut être même… LA légende ! Le 5 juin 1991 les Chicago Bulls recevaient les Lakers de Los Angeles pour le match 2 de la finale NBA. Un match marqué par un geste, celui de Michael Jordan qui inscrit 2 de ses 33 points sur un « changement de main » d’anthologie. Un geste rentré dans la légende. On vous laisse découvrir cette envolée et ce changement de main mythique… So famous !
 
 

Retrouve toutes les interviews ici