Salut Champion…et MERCI ! ( + Vidéo )

Et oui, tout a une fin, les kids, même en sport… Après 20 ans de carrière, dont dix-huit en NBA, Tony Parker a décidé de mettre un terme à sa folle aventure sur les parquets. C’est ce mardi, dans les colonnes de L’Equipe que le joueur de 37 ans a annoncé la nouvelle. Comme pour Denis Brogniart sur son île, sa décision est irrévocable et elle a été prise sous les conseils d’Axelle, sa femme, qui l’a toujours bien aiguillé depuis leur rencontre. 

LYON VILLEURBANNE-MONACO (74-90)

Dix-huit saisons aux States, quatre titres de champions NBA, un Euro avec les Bleus et un statut incontestable de meilleur joueur de l’histoire du basket français, « Tipi » a décidé de prendre sa retraite sous les couleurs de la Franchise des Charlotte Hornets qu’il a rejoint l’été dernier pour évoluer avec son compatriote Nicolas Batum et sous la direction de la légende des légendes Michael Jordan qu’il vénère depuis tout petit, mais c’est bien aux Spurs de San Antonio que son immense carrière et son souvenir seront à jamais associés. Le club texan avait eu l’oeil et l’avait sélectionné à une « modeste » 28e place de la Draft en 2001 alors que Tony, 19 ans à l’époque, n’avait que deux saisons professionnelles dans les gambettes, avec le PSG Racing à Paris ! 

SAN ANTONIO SPURS-MIAMI HEAT  (104-87)

Sa folle aventure pouvait alors commencer aux côtés d’autres légendes que sont le coach Gregg Popovich, son mentor qu’il considère comme « son autre père », et ses co-équipiers Tim Duncan et Manu Ginobili (photo ci-dessus), complétant l’une des dynasties les plus dominantes de l’histoire du Basket américain. Rendez-vous compte, les kids, ce trio magique a joué 701 matches de saison régulière et de play-offs, plus que n’importe quel trio de l’histoire de la NBA. Et les Spurs ont remporté quatre titres NBA, en 2003 face aux New Jersey Nets, en 2005 face aux Detroit Pistons), en 2007 face aux Cleveland dont le Cavalier LeBron James et en 2014 face au Miami Heat de LeBron James (encore). «Tony Parker a évidemment eu une carrière incroyable. J’ai eu la chance d’être avec lui depuis ses 19 ans, de le voir grandir en tant que personne, joueur et homme d’affaires», a réagi Popovich (photo ci-dessous), maintenant aux commandes de l’équipe US.

NBA: San Antonio Spurs at Brooklyn Nets

Du côté des Bleus, ce ne fut pas toujours chose facile de pouvoir s’y libérer compte tenu des enjeux et du planning de malades du côté de la NBA, mais revendiquant tout au long de sa carrière son attachement à la France et son amour du basket tricolore, Tony a toujours fait l’effort et il a réussi à mener l’équipe de France à son premier titre européen en 2013 alors que tout le monde se désespérait de ce manque de Titres, avant de prendre sa retraite avec les Bleus en 2016. Et côté parquets français, il est maintenant le Président du club de Villeurbanne pour lequel il a de grandes ambitions dans les années à venir.

LYON VILLEURBANNE-LE MANS (70-61)

« Si je ne peux plus être Tony Parker et si je peux plus viser un titre de champion, je ne veux plus jouer au basket», a-t-il expliqué lors de son interview au site internet The Undefeated. «C’était très dur pour moi mentalement de me concentrer et de motiver pour jouer à ce sport que j’aime, parce que je veux gagner quelque chose». Voilà, tout est dit…Tony va maintenant continuer de construire et de gagner une multitude choses mais en dehors des parquets. C’est une certitude. Parce que c’est Tipi et qu’il fait partie de cette dynastie de Champions qui ne sont jamais rassasiés, quoiqu’ils fassent et où qu’ils soient.

Allez hop, on ne peut pas conclure cet article sans revoir et admirer Tony en actions chez les Spurs ! C’est parti ! 

Retrouve toutes les interviews ici