NBA : Killian Hayes, future star ? (+ Vidéo)

Il est né en 2001, il est passé par Cholet, il a brillé avec les Allemands d’Ulm cette saison et il se présente pour la prochaine draft NBA. À 18 ans, Killian Hayes pourrait devenir le Français drafté le plus haut !

CHOLET-TRENTE (87-76)

Comme vous certainement, les kids, Killian Hayes passe du temps sur sa console. Mais lorsqu’il ne joue pas, Killian Hayes s’entraîne dans une salle privatisée, à Lakeland, en Floride. Son père, DeRon Hayes, lui aussi ancien joueur de Cholet, est celui lui a donné le virus basket. Mais encore plus dingue, le meneur de jeu franco-américain d’1m98 se prépare pour la prochaine draft, qui aurait dû avoir lieu le 25 juin prochain. Hayes pourrait avoir à attendre jusqu’en septembre. Il aurait dû pouvoir effectuer des work-outs, des entraînements individuels pour se préparer. Au lieu de ça, il donne des interviews en visioconférence avec les managers généraux des franchises NBA.

Il faut dire que cette saison, Hayes a effectué une saison solide à Ulm, en Allemagne, où il a été titulaire dans une équipe qualifiée pour l’Eurocoupe, à seulement 18 ans ! L’année passée, c’était plus compliqué à Cholet (7,1 points, 3,1 passes en 20 minutes). Chez les analystes de la NBA, on se dit que le gamin à une chance d’atteindre le podium de le draft voire d’être choisi en premier. Il a, en tous les cas, de bonnes chances de devenir le Français le plus haut drafté de l’histoire, devant Franck Ntilikina (8e en 2017).

SOIREE DES TROPHEES LNB

Killian Hayes est un ancien arrière gauche devenu meneur. Il doit néanmoins améliorer sa main faible, la droite, son pourcentage de tirs à 3 points et son bagage physique, s’il veut exister dans la meilleure ligue du monde. Il est souvent comparé à D’Angelo Russel, Goran Dragic ou bien même James Harden. En attendant le grand moment, Hayes semble en tout cas d’un calme olympien,… peut-être parce qu’il est certain d’être drafté? Avant d’enfin pouvoir prouver au monde ce qu’il vaut, il joue peut-être en ce moment les coiffeurs pour ses amis mais il s’imagine déjà dans la cours des grands, en enchaînant les paniers dans son parking.

Retrouve toutes les interviews ici