« Les Focus du W-E » : Céline Dumerc

Alors que le Championnat du Monde de basket-ball féminin bat son plein, on a pensé que c’était le bon moment de vous parler de Céline Dumerc. La « Tony Parker au féminin » a apporté beaucoup de choses au Championnat de France et à l’équipe de France dont elle a longtemps été capitaine.

 

20 ans de carrière, et plus si affinités !

Céline Dumerc débarque dans la Ligue Féminine de Basket, la première division française, en 2000. Elle fait alors partie du club de Tarbes, son club formateur. Elle l’a cependant quitté quelques années pour intégrer l’INSEP (Institut National du Sport, de l’Expertise et de la Performance), haut lieu de rassemblement des futurs champions français. Au cours de ses 3 ans passés à Tarbes, Céline Dumerc ne décroche pas de trophée, mais quelques places d’honneur. Elle et son équipe sont finalistes du championnat de France 2003, et atteignent le même stade dans la Coupe Ronchetti, 2ème compétition européenne de l’époque. 

Afin de jouer plus régulièrement à haut niveau, Céline Dumerc décide de changer d’air. Elle arrive donc à Bourges pour disputer l’Euroligue. Les premières années sont conclues avec deux finales de championnats de France perdues en 2004 et 2005 mais Bourges finit par remporter le titre national en 2006. Le titre national quitte le club pour l’année 2007, mais revient rapidement en 2008 et 2009. Au cours de ces années, Bourges a aussi performé sur la scène internationale. Les filles ne sont pas allées décrocher de titre, mais ont toujours bien figuré dans les compétitions auxquelles elles participaient. Bourges a plusieurs fois atteint le Final Four de l’Euroligue.

Céline Dumerc décide de s’expatrier en Russie, où elle intègre le club de l’UMMC Iekaterinbourg entre 2009 et 2011. Elle va réussir à rejoindre de nouveau le Final Four de l’Euroligue, stoppée à chaque fois par le Spartak Moscou en demi-finale. Les filles d’Iekaterinbourg vont prendre leur revanche en remportant le championnat russe en 2011. Après cet épisode en Europe de l’est, Céline Dumerc rentre au pays, à Bourges.

Dès son retour, elle remporte un nouveau Championnat de France en 2012, auquel viendront s’ajouter ceux de 2013 et 2015. Par contre, à l’international, c’est toujours compliqué de dépasser le stade des demi-finales. Céline Dumerc finira par quitter Bourges en 2016 pour signer un contrat initial de 2 ans avec Basket Landes. Un contrat qui sera renouvelé à plusieurs reprises, et qui n’est toujours pas terminé, car elle a décidé de rempiler pour une année supplémentaire… la dernière selon elle. Lors de la saison 2020-2021, elle aide le club de Basket Landes à décrocher son premier Championnat de France de son histoire et fait de même en 2022 pour la Coupe de France

 

Des exploits et de la régularité

La première sélection en équipe de France de Céline Dumerc date du 23 Août 2003, et sa première grande compétition internationale est le Championnat d’Europe 2005. Les françaises terminent à une petite 5ème place mais c’est quelques années plus tard que Céline Dumerc va vraiment se faire remarquer en tant que capitaine « Caps » de l’équipe de France. 

Les Bleues remportent le Championnat d’Europe 2009 après avoir fait tomber l’ogre russe, favorite de la compétition. Elles terminent invaincues lors des deux premières phases de la compétition. Céline Dumerc est également récompensée à titre personnel en étant intégrée dans le 5 majeur de la compétition

L’exploit des années suivantes est sans aucun doute celui des Jeux Olympiques de Londres, en 2012. Le match de poule face à la Grande-Bretagne, qui jouait à domicile, est fantastique. Mais alors la suite est encore meilleure ! Un quart de finale face à la République Tchèque dans lequel « Caps » rentre 23pts et une nouvelle victoire de rang face à la Russie en demi-finale. La finale face aux États-Unis a été un peu plus compliquée, mais la perf’ était déjà là ! 

Le palmarès de Céline Dumerc en équipe de France se conclura avec 3 médailles d’argent lors des Championnats d’Europe 2013, 2015 et 2017. C’est d’ailleurs en 2017 qu’elle annonce sa retraite internationale. Elle est alors la joueuse la plus capée de l’équipe de France avec 262 sélections. Aujourd’hui, elle détient toujours ce record, et est aussi dans le top 10 des meilleures marqueuses de l’histoire des Bleues.

Retrouve toutes les interviews ici