Les bleus doivent se corriger pour l’emporter (+ Vidéo)

Après le match couperet face à la Turquie en 8ème de finale de l’EuroBasket, l’équipe de France va devoir se montrer plus convaincante pour son quart contre l’Italie, ce mercredi soir.

 

Des erreurs à corriger

Si la France partait comme l’une des nations favorites de ce tournoi européen, elle a rapidement perdu ce statut après quelques matchs. Le jeu tricolore a été perturbé par de nombreuses maladresses techniques, comme des pertes de ballons ou des temps faibles qui ont permis aux équipes adverses de revenir dans leur match. Voilà les principales erreurs qu’il faudra corriger pour prétendre au dernier carré. Concernant la gestion des temps faibles, cela va se jouer sur la concentration ainsi que sur la fraîcheur pouvant venir du banc. C’est à Vincent Collet de gérer ce turn-over et faire en sorte que son équipe garde un bon rythme tout au long du match. Et au niveau concentration, c’est à chaque joueur de se remettre en question, même si la fatigue accumulée peut jouer un rôle non-négligeable. 

Pour les pertes de balles, la principale faiblesse du jeu français, c’est toute l’équipe va devoir se remobiliser ! Plus la compétition avance, et plus le nombre de ballons rendus à l’adversaire augmente. Contre la Hongrie, le compteur s’élevait à 20 pertes, 18 contre les slovènes et les bosniaques et 21 contre la Turquie. Dans les rencontres à enjeu, ces pertes sont normalement rédhibitoires, mais la déesse de la chance est avec les bleus en ce moment. Soit la France corrige le tir, soit il va falloir prier encore plus fort lors du match contre l’Italie.

 

Une équipe italienne bien connue, ou pas

Les français et les italiens se sont croisés cet été lors de 2 matchs amicaux. Ils ont tous deux étés remportés par les bleus. Le premier sur le sol transalpin aura été tendu jusqu’à la dernière seconde avec un score de 77 – 78 après prolongations. Le deuxième, joué à Montpellier, se sera terminé sur un tout autre score. Les français ayant écrasé les italiens 100 – 68

Mais depuis, l’Italie a fortement changé. Peut-être pas au niveau des joueurs, mais plutôt dans le jeu. Après avoir eu un parcours mitigé en phase de poule (la Squadra Azzurra s’étant qualifiée de justesse en 4ème position) c’est lors du 8ème de finale face à la Serbie que l’équipe s’est transcendée. Le choc entre les serbes de Nikola Jokic et les français de Rudy Gobert que tout le monde attendait, n’aura donc finalement pas lieu…

Le match aura été serré lors de la 1ère période, avec un score à la mi-temps de 51 – 45. Au retour des vestiaires, les italiens ont alors réussi à empêcher les serbes de jouer leur jeu, ce qui leur permettra dans un premier temps de revenir au score, puis de prendre les devants au tableau d’affichage. La Serbie n’arrivera pas à stopper l’hémorragie et finira par s’incliner sur le score de 86 – 94. Et le coach italien a bien fêté ça !

Retrouve toutes les interviews ici