Euroligue : l’Asvel peut continuer à y croire !

C’est un demi-ouf de soulagement qui a été soufflé vendredi soir à l’Astroballe de Villeurbanne, après la victoire de l’Asvel face à aux Allemands de l’Alba Berlin (93-81). Alors qu’elle semblait s’éloigner inexorablement des places qualificatives pour les quarts de finale de la compétition, cette victoire lui permet de continuer à espérer. Elle se trouve désormais à une victoire de l’Olimpia Milan (battu à domicile 89-82, vendredi 13 décembre) et de Khimki Moscou, qu’elle recevra ce jeudi. 
BARCELONE-LYON VILLEURBANNE
Cette sixième victoire en huit matchs à domicile, cette saison, s’est surtout construite après une superbe seconde mi-temps (57-43). Elle arrive surtout peu de temps après une série de quatre défaites de suite (ZenitMaccabiFenerbahçeAnadolu Efes), qui aurait pu moralement en faire tomber plus d’un. Comme face à Milan une semaine plus tôt, c’est une équipe peu en forme (16e sur 18) qui s’est présentée à l’Astroballe. Et comme face à Milan, le troisième quart-temps des Rhodaniens a fait exploser son adversaire (31-14). 

S’ils avaient atteint la barre des 89 points face aux Italiens, les 93 inscrits face aux Allemands constituent le plus haut score atteint cette saison. Il peut s’expliquer par la fatigue de Luke Sikma et de ses coéquipiers, qui ont du disputer une prolongation face au Bayern Munich, seulement quarante-huit avant le match (76-77).
LYON VILLEURBANNE-OLIMPIA MILAN (89-82)
Pendant que Charles Kahudi (photo ci-dessus) s’imposait au rebond, David Lighty faisait profiter de sa précision au shoot (14 points à 4 sur 5). Tonye Jekiri, touché à la cheville mardi, lors de la défaite à Barcelone (67-80), a été ménagé. Mais s’il fallait retenir une performance individuelle, ce serait sans aucun doute celle de l’intérieur américain Adreian Payne (photo ci-dessous). Revenu après deux mois d’arrêt, il attaqua le pivot Croate Kresimir Nikic pour marquer le premier dans ce match. À 6/7 au tir, il fut l’instigateur de ce fameux troisième quart-temps qui fit s’envoler les espoirs allemands.

LYON VILLEURBANNE-OLYMPIAKOS LE PIREE (82-63)
L’ambition est donc revenue du côté de Villeurbanne mais il faut maintenant qu’elle se matérialise par des perfs face à Khimki Moscou puis au Real Madrid, les deux prochains adversaires du champion de France 

Retrouve toutes les interviews ici