Euroleague : un nouvel exploit pour l’ASVEL ! (+ Vidéo)

Tout roule pour Villeurbanne cette saison en Coupe d’Europe ! Toujours invaincus à domicile, les derniers champions de France se mettent maintenant à gagner à l’extérieur. Les coéquipiers de Livio Jean-Charles sont allés arracher une victoire précieuse en Serbie, chez l’Etoile Rouge de Belgrade (72-74 a.p).

A la fin du Match, ils étaient tous carbonisés, les joueurs de l’ASVEL… Mais un en particulier l’était peut-être plus que les autres ! Tonye Jekiri (photo ci-dessous), le pivot nigérian de l’équipe, venait de sortir une prestation stratosphérique. Qu’il a embelli d’un dernier panier dans le cercle, pour assurer la victoire de son équipe (18 points, 19 rebonds !). Autre grand bonhomme de cette soirée, Livio Jean-Charles est lui à créditer de 20 points lors de cette victoire historique.
Il faut quand même avouer que les Villeurbannais ont été aidés par l’opposition moyenne proposée par l’Etoile Rouge. Déjà en crise, elle a changé d’entraîneur il y a peu, et son deuxième scoreur, le Grec Stratos Perperoglou, était absent. Dominée pendant toute la rencontre, elle a néanmoins réussi à mener de 10 points (36-26), la faute à de trop nombreux ballons perdus par les joueurs de l’ASVEL.

LYON VILLEURBANNE-CSKA MOSCOU (67-66)
C’est devant plus de 10 000 spectateurs que les coéquipiers des jeunes Théo Maledon (photo ci-dessous) et Matthew Strazel ont réussi à totalement renverser la situation et sont devenus la première équipe française à gagner sur le parquet de l’Etoile Rouge de Belgrade. Quelle semaine pour les Villeurbannais, qui reviennent tout juste de San Antonio, où ils ont pu fêter le retrait du maillot de leur Président Tony Parker, légende des Spurs.
Déjà mise en confiance par sa dernière victoire face au champion d’Europe en titre, le CSKA Moscou (67-66), l’ASVEL est désormais bien partie pour se qualifier pour le Top 16, avec cinq victoires en huit matchs désormais. Prochain match à la maison, contre les Turcs de l’Anadolu Efes, qui totalisent une victoire de plus que l’ASVEL.

LYON VILLEURBANNE-OLYMPIAKOS LE PIREE (82-63)

Retrouve toutes les interviews ici