Le trampoline : c’est tout bond !

Aujourd’hui on va prendre un peu « de hauteur » pour vous présenter une nouvelle discipline Olympique… Une discipline qui fait partie de la Fédération Internationale de Gymnastique, plus ancienne organisation sportive internationale fondée en 1881. Ce sport c’est… le trampoline ! Mais avant de vous faire « bondir », sachez, les kids, que la gymnastique est présente aux J.O. depuis 1896 ! Et qu’elle comporte trois « types » d’épreuves. Celles faisant partie de ce qu’on appelle la gymnastique artistique : le sol, le cheval d’arçons, le saut de cheval, la barre fixe et les barres parallèles pour les hommes et, pour les femmes, le saut de cheval, les barres asymétriques, la poutre et le sol. Vient ensuite la gymnastique rythmique, disputée uniquement par les femmes (on vous en reparlera) et, enfin, le trampoline avec une compétition pour les hommes et une autre pour les filles.  

 

 

OMNISPORTS - 2016 25052016, Err, France. Les eleves de section sportives et poles espoirs ski et snowboard de Font Romeu s'entrainent aux sauts et rotations sur des trampolines.
Discipline olympique, le trampoline est aussi un loisir et un outil d’entraînement pour les sportifs.

 

 

Olympique depuis 2000
A Rio, c’est le Biélorusse Uladzislau Hancharou qui a remporté le titre olympique du trampoline. Il a devancé les Chinois Dong Dong et Lei Gao. Il faut d’ailleurs savoir que la Chine domine la discipline depuis plusieurs années. Même si, chez les femmes, c’est la canadienne, Rosannagh Maclennan qui a été sacrée championne olympique en 2016 (réalisant ainsi le doublé après son titre à Londres en 2012). Enfin, quand on vous aura dit que le trampoline a fait sa première apparition aux Jeux de 2000 de Sydney, vous saurez tout sur l’histoire olympique de ce sport. 

 

 

Outil d’entraînement
Mais avant d’être une discipline olympique, le trampoline a d’abord été utilisé par les astronautes pour s’entraîner. Le premier « prototype » a été conçu en 1934 par George Nissen, professeur d’éducation physique et spécialiste de plongeon, et Larry Griswold, à l’Université de l’Iowa. Les acrobates se sont également emparés de cet « outil » pour développer et perfectionner leur habileté tandis que certains athlètes du plongeon ou encore de la gymnastique l’utilisaient également pour s’entraîner. Apprécié pour les sensations qu’il procure, le trampoline devient, en parallèle, un loisir et gagne vite en popularité.

 

 

GYMNASTIQUE - CHPTS DU MONDE TRAMPOLINE TUMBLI - 2010 pennes (gregoire) - (fra) -  martiny (sebastien) - (fra) - L'(01/06/2012)
En trampoline synchronisé, les juges tiennent également compte de la « coordination » des deux gymnastes.

 

Saltos et vrilles au programme
Côté compétition, en trampoline, le gymnaste doit effectuer un enchaînement (appelé « exercice ») de 10 figures, ou « touches ». Le trampoline étant une discipline artistique, des juges notent la bonne exécution de ces figures en attribuant une note sur 10. À ce total est ajoutée une bonification en fonction de la difficulté de l’exercice proposé et du temps passé en l’air à chaque figure. Si les débutants se « contentent » de mouvements simples comme le saut groupé, les athlètes de haut niveau enchaînent saltos et vrilles. Des figures qui peuvent être effectuées à partir de la position debout, assise, sur le ventre ou bien sur le dos.  Enfin, sachez qu’il existe également du trampoline synchronisé, deux gymnastes devant alors effectuer le même mouvement, chacun sur un trampoline. 

Et hop, on finit en vidéo avec un reportage sur nos deux représentants français lors des Jeux Olympiques de Rio :

 

 

Retrouve toutes les interviews ici