Tout savoir sur la pétanque !

On vous l’avait dit, les kids, aujourd’hui on va parler jeux de boules et plus particulièrement de la pétanque… Un loisir que vous avez peut être pratiqué, cet été, en famille où que vous avez peut être pu suivre à la télévision. Car si pour beaucoup d’entre nous la pétanque est synonyme de parties de plaisir, de vacances ou encore de déjeuners en famille, cette discipline a été décrétée « sport de haut niveau », en 2005, par le Ministère des Sports. Alors, si ce sport devait devenir olympique en 2024 à l’occasion des J.O. de Paris, il faut que vous soyez « au point » sur son histoire, ses règles et sa pratique. Et pour ça, vous pouvez compter sur votre site préféré…

 

 

PETANQUE - 2017     *** Local Caption ***
La pétanque est devenue un sport médiatique dont certaines compétitions sont diffusées à la télévision.

 

 

De la boule lyonnaise à la pétanque
Comme d’habitude, on commence par « un peu » d’histoire. Et celle des boules ne date pas d’hier puisque ce jeu aurait été créé en Gaule. Bien entendu, les premières boules étaient en argile, puis en pierre, en bois et enfin en acier. Très apprécié au Moyen-Âge, le jeu de boules connaît son âge d’or à la Renaissance où la noblesse en fait un de ses divertissements préféré, au même titre que le bilboquet ou encore le jeu de paume (ancêtre du tennis). Bien qu’officiellement interdit au peuple de 1629 à la Révolution (pour des raisons inconnues…), le jeu de boules continue d’être pratiqué et se développe dans toute la France. Au XIXe siècle, alors que chaque région « invente » sa propre variante du jeu de boules, les Méridionaux, eux, se passionnent pour ce qu’on appelle le jeu provençal (appelé aussi « la longue »). Un jeu très proche de la « boule lyonnaise » mais avec des règles plus simples, des boules plus petites et pouvant se disputer sur un terrain plus « irrégulier ». Et c’est ce jeu provençal qui donnera naissance, en 1907, à la célèbre « pétanque ». Selon la « légende » c’est lors d’une partie à La Ciotat qu’un certain Jules Hugues dit « Lenoir », champion de longe, inventa cette nouvelle façon de jouer aux boules. Ne pouvant plus pratiquer son sport préféré à cause de ses rhumatismes, il se mit à tracer un rond, à envoyer le but (autrement dit le cochonnet) à 5-6 mètres, et à lancer ses boules pour se rapprocher le plus près possible de ce cochonnet… les pieds « tanqués ». Autrement dit les pieds joints, collés au sol, alors que dans le jeu provençal, les joueurs pouvaient prendre trois pas d’élan. La pétanque était née !

 

 

Tu tires ou tu pointes ?
Toutefois, il faudra attendre le premier concours officiel à La Ciotat, en 1910 pour que le terme de « pétanque » soit officialisé et 1927 pour que ses règles soient « codifiées ». Pour finir sur la « petite histoire » de la pétanque, sachez que ce terme viendrait de l’occitan provençal « pè » (pied) et « tanca » (pieu), donnant en français régional l’expression « jouer à pétanque » ou encore « pés tanqués », c’est-à-dire… avec les pieds ancrés au sol. Par rapport au jeu à la provençale les innovations sont les suivantes : le jeu se pratique sur un terrain plus court, le joueur lance sa boule sans élan et ses pieds doivent être joints dans un cercle tracé au sol. Mais dans tous les cas, qu’il s’agisse de la boule lyonnaise, du jeu provençal ou de la pétanque, la finalité reste toujours la même : se rapprocher le plus près possible du « but » ou cochonnet (ou bouchon) pour marquer des points. A la pétanque on peut jouer en tête-à-tête (un contre un), en doublette (deux contre deux) ou en triplette (trois contre trois). En doublette et en tête-à-tête, les joueurs disposent de trois boules (deux en triplette donc). Dans chaque équipe, on trouve en général des pointeurs et des tireurs. Les premiers étant chargés de lancer leurs boules au plus près du but et les seconds de « tirer » les boules adverses quand elles sont trop proches. Une partie se joue en 13 points (éventuellement en 11) pour les parties de poules. En revanche, jusqu’en 2007, les finales des championnats du monde se déroulaient en 15 points.

 

PETANQUE - 2017     *** Local Caption ***
Les règles de la pétanque ont été codifiées en 1927 mais le but reste le même que pour tous les sports de boules : être le plus proche du cochonnet.

 

 

Ne pas perdre la boule
Car oui, les kids, il existe des championnats du monde de pétanque. Car cette discipline est un sport à part entière. C’est en 1850 que la première société officielle de jeu de boules fut créée dans la région de Lyon :  « le Clos Jouve ». En 1906, c’est la Fédération lyonnaise et régionale qui voit le jour puis, en 1933, la Fédération nationale des boules qui deviendra en 1942… la Fédération française de boules (FFB). Bien que regroupant nombre de jeux de boules (« boule des berges », « boule en bois », « jeu provençal »), la FFB fut longtemps « dominée » par le jeu de boule lyonnaise (128 000 joueurs en 1945). La Fédération française de pétanque et de jeu provençal (FFPJP) a, quant à elle, été créée le 31 juillet 1945. Elle compte aujourd’hui près de de 300 000 licenciés. On terminera cette petite présentation de la pétanque en évoquant « l’accessoire » indispensable pour se mettre à ce sport… les boules ! La première boule en acier aurait été fabriquée en 1927 mais ce n’est qu’en 1930 que les traditionnelles boules en bois cloutées furent remplacées par celles en acier. Pour participer aux compétitions officielles, elles doivent être homologuées. D’un diamètre compris entre 7.05 cm et 8 cm et d’un poids variant entre 650 et 800g, elles sont désormais fabriquées en acier, carbone, inox voire éventuellement en bronze.

Retrouve toutes les interviews ici