Le Tour de la question

Le parcours du Tour de France 2018 a été dévoilé hier. Avec, au programme : un chrono par équipes à Cholet, un seul contre-la-montre individuel, la veille de l’arrivée, au Pays Basque, une étape de montagne de 65 km – soit la plus courte depuis 30 ans – mais avec trois ascensions dont celle de l’arrivée au col de Portet ou encore une étape « de pavés » entre Arras et Roubaix. Autant dire qu’on ne devrait pas s’ennuyer sur cette édition 2018 de la Grande Boucle. De votre côté, les kids, vous devriez également bien vous amuser avec ce Quiz spécial vélo et Tour de France que nous vous avons réservé aujourd’hui. De quoi faire « pédaler » vos méninges…

 

 

 

Jacques Anquetil (à droite de la photo aux côtés d’une autre légende française, Raymond Poulidor) a brillé sur les routes du Tour…

 

 

1 – Quel a été le premier porteur du maillot jaune sur le Tour 2017
a) Geraint Thomas 
b) Chris Froome
c) Marcel Kittel

 

 

2 – Quel est le coureur français à avoir remporté le plus de Tour de France ?
a) Jacques Anquetil
b) Bernard Hinault
c) Laurent Fignon

 

 

3- De quelle ville partira le Tour 2018 ?
a) Mûr-de-Bretagne
b) Liège en Belgique
c) Noirmoutier

 

 

4 – Pourquoi Henri Cornet qui a remporté le Tour de France en 1904, restera à jamais comme un vainqueur « à part » ?
a) Parce qu’il s’agit du premier français à avoir remporté le Tour
b) Parce qu’il s’agissait d’un coureur amateur
c) Parce qu’en réalité il a terminé 5ème

 

 

5 – Qui a remporté le Tour en 1996 ?
a) Jan Ullrich
b) Lance Armstrong 
c) Bjarne Riis

 

 

6 – Depuis quelle année le Tour se termine t-il sur les Champs-Elysées ?
a) 1969
b) 1974 
c) 1976

 

 

Jaune, vert, à pois, blanc… à chacun sa couleur de maillot sur le Tour de France.

 

 

7 – Quelle est la couleur du maillot porté par le meilleur jeune sur le Tour ?
a) verte
b) blanche
c) rouge

 

 

 

Réponses
1a. Si Marcel Kittel a marqué de son empreinte le tour 2017 avec ses victoires au sprint et que Chris Froome a une nouvelle fois ramené le maillot jaune sur les Champs-Elysées, c’est bien le britannique Geraint Thomas de la formation Sky qui a été le premier porteur du maillot jaune. Et ce grâce à sa victoire sous la pluie à Düsseldorf lors du prologue.

2 a et b. Ils sont en effet deux à avoir remporté chacun 5 fois le Tour de France. Jacques Anquetil en 1957, 1961, 1962, 1963 et 1964 et Bernard Hinault en 1978, 1979, 1981, 1982 et 1985. De son côté, Laurent Fignon l’a gagné 2 fois (1983 et 1984) comme un autre français, Bernard Thévenet.

3c. Le peloton partira de Vendée (troisième départ depuis 1993) et plus précisément de l’île de Noirmoutier. Il s’agira de la quatrième île à être le théâtre du départ du Tour. A noter que le départ sera donné plus tard que d’habitude (soit le 7 juillet) pour cause de Coupe du Monde en Russie. Ce qui n’empêchera pas, tout de même, le Tour d’être en « concurrence » avec le ballon rond puisque le jours du départ, deux quarts de finale se disputeront en Russie.

4c Arrivé cinquième, Henri Cornet ne doit sa victoire qu’au déclassement des quatre premiers, accusés de tricherie, quatre mois après la fin de l’épreuve. Ils ont notamment été accusés d’avoir profité de l’aide de véhicules motorisés. Quant au premier vainqueur du Tour Français, il s’agit de Maurice Garin, en 1903, soit lors de la première édition.

5c. Riis est le premier danois à avoir inscrit son nom au palmarès de la Grande Boucle. Toutefois, sa victoire a suscité bon nombre d’interrogations du fait des soupçons de dopage. En 1996, année de sa victoire, l’allemand Ullrich a terminé second et le français Richard Virenque troisième.

6b. Le Tour de France achève son parcours sur les « Champs » à Paris depuis 1975. Avant cette date, le Tour s’achevait sur le Vélodrome du Parc des Princes (de 1903 à 1967) puis sur celui de la Cipale au Bois de Vincennes. 7b. Le classement du meilleur jeune a été créé en 1975. Supprimé de 1989 à 1999, il a fait son retour en 2000. Le maillot vert est porté par le leader du classement par points. Il n’existe pas de maillot rouge mais un dossard rouge porté par le coureur ayant reçu, lors de l’étape de la veille, le prix de la combativité.

 

Retrouve toutes les interviews ici