Tour de France : Week-end de folie, repos le lundi (+ Vidéo)

Aujourd’hui, les coureurs du Tour de France se reposent à Tignes, où ils sont arrivés hier. Et ils l’ont bien mérité. Ils ont vécu un week-end de fou, et même trois jours tant l’étape de vendredi était intense. Des échappées qui vont au bout, des défaillances chez les leaders, des surprises. On aura eu le droit à beaucoup d’images incroyables, ces derniers jours, sur les routes Françaises ! 

 

Mohoric, les Pois et la manière

C’est Vendredi qu’avait lieu l’étape la plus longue de ce Tour de France 2021 avec 249.1 kms à parcourir. C’était même la plus longue étape d’un Tour de France depuis l’édition de l’année 2000. L’échappée a mis environ 40 kms à se former. On a vu un gros groupe de cycliste s’éloigner du peloton. Peloton qu’on ne pouvait pas appeler « peloton Maillot Jaune » parce qu’il se trouvait… dans l’échappée. Mathieu Van der Poel (Alpecin – Fenix) s’était faufilé dans le groupe en tête de course en compagnie de son rival de toujours, Wout Van Aert (Jumbo – Visma). Les leaders étant, eux, restés au chaud dans le peloton.

Lorsque les premières difficultés sont apparues, c’est un Slovène, Matej Mohoric (Bahreïn Victorious) qui s’est fait la malle pour aller prendre des points aux sommets des cols. Grand bien lui en a pris, car même s’il a été rejoint à un moment par un petit groupe, il s’en est défait encore une fois à la pédale. Il était bien trop fort ce jour-là. Il ira gagner l’étape et prendre possession du Maillot à Pois. Pendant ce temps-là, à l’arrière du peloton, c’est un autre Slovène qui se retrouve en difficulté. Primoz Roglic (Jumbo Visma) se fait décrocher. Il terminera à 9 mns du vainqueur. Quant à Mathieu Van der Poel, profitant de sa présence dans l’échappée, il prendra la 4ème place de l’étape et confortera son Maillot Jaune. 

 

Bahreïn Victorious, la bien nommée

C’est Samedi que les choses sérieuses ont commencé avec la 1ère étape de haute montagne et l’arrivée des coureurs dans les Alpes. Après une étape très longue, on revient dans des distances standards avec 158 kms de bitume à avaler. Mais avec bien plus de relief en contrepartie. Sous des conditions dantesques (pluie, froid), un coureur s’est isolé en tête de course : Wout Poels (Bahrein Victorious). Il a tracé son petit bonhomme de chemin jusqu’à ce qu’un groupe de contre-attaque d’une petite vingtaine de coureurs le rattrape. Entre temps, il a eu le temps de passer en tête au sommet de plusieurs ascensions. Dans la dernière montée, c’est un coéquipier de Poels qui prendra le large, Dylan Teuns. Il ne sera revu par personne et ira s’imposer en bas de la descente l’emmenant au Grand-Bornand. 

Dans le peloton, ça s’agite aussi avec Tadej Pogacar, le vainqueur sortant de la Grande Boucle, qui attaque ses rivaux. Personne n’est en mesure de le suivre et on voit Van Aert et Van der Poel se faire décrocher rapidement. Julian Alaphilippe (Deceuninck – Quick Step) ne parvient pas à s’accrocher non plus. Seul Richard Carapaz (Ineos – Grenadiers) est en mesure de suivre le jeune Slovène. Mais pas pour longtemps. Pogacar en remet une couche et met dans le vent l’Équatorien. Il va ramasser petit à petit les échappés. Il aura frappé un très grand coup sur cette édition 2021 avec cette attaque lui permettant de prendre le Maillot Jaune.

 

O’Connor, la surprise du chef

Avant même le départ de l’étape de dimanche, on apprenait le forfait de Primoz Roglic et de Mathieu Van der Poel. L’un à cause de ses blessures et l’autre en vue de sa préparation pour les JO de Tokyo. 2 gros poissons ont donc quitté le peloton qui devra composer encore une fois avec le froid et la pluie pour rallier Tignes. Mais avant ça, il faudra affronter le massif alpin avec en particulier un col classé hors-catégorie et deux cols de 1ère catégorie.

Une échappée se forme avec plus de 40 coureurs. Le porteur du Maillot à Pois, Wout Poels en faisait partie et s’est efforcé de prendre de l’avance sur ce groupe pour prendre le maximum de points et protéger sa tunique. Malheureusement pour lui, il n’était pas le seul intéressé par cet objectif. Nairo Quintana (Arkéa – Samsic) viendra le rattraper pour lui disputer les points et le déposera pour continuer l’étape en tête. Il sera accompagné par Sergio Higuita (EF – Education Nippo), Michael Woods (Israël Start-Up Nation) et Ben O’Connor (AG2R Citroën). 

Woods n’arrivera pas à suivre le rythme des 2 Colombiens et de l’Australien et on retrouve donc un trio en tête de course. Dans la montée en direction de Tignes, c’est Quitana qui calera le premier et laissera s’échapper le duo Higuita – O’Connor. Peu de temps après, c’est son compatriote qui aura une panne de jambes et laissera filer le coureur d’AG2R. Ben O’Connor comptera plus de 8 mns 30 d’avance sur le Maillot Jaune à un moment, ce qui le propulsera en haut du classement général virtuel ! C’est d’ailleurs sûrement ce qui a fait réagir Tadej Pogacar qui s’est encore une fois débarrassé de ses adversaires pour rejoindre l’arrivée en solitaire. Ben O’Connor ira remporter l’étape et deviendra le dauphin du Slovène, qui aura repris la majorité des échappés et finira à la 6ème place de l’étape. De quoi consolider un peu plus sa tunique dorée. 

 

Quels derniers jours complètement fous sur les routes du Tour, les kids ! Heureusement que les coureurs peuvent se reposer aujourd’hui ! Demain, on devrait avoir le droit à une étape de transition avec un sprint massif attendu à l’arrivée. Et pendant cette journée sans vélo, on vous propose le résumé de l’étape d’hier avec cette belle victoire de Ben O’Connor !

On est aussi sur Facebook, n’hésitez pas à venir nous voir !

Retrouve toutes les interviews ici