Tour de France : Le Jaune leur va si bien !

Le Tour de France 2021 commence ce samedi, les kids ! Et pour vous faire patienter jusque-là, la rédac’ vous propose une série d’articles en 3 épisodes sur les coureurs à suivre sur cette édition de la Grande Boucle ! Allez hop, on se met en selle aujourd’hui avec ceux qui peuvent prétendre au Graal. Les potentiels porteurs du Maillot Jaune sur les Champs-Élysées !

 

Tadej Pogacar (UAE – Team Emirates) : doubler la mise

Bien sûr que le Slovène, tenant du titre, va revenir cette année sur les routes Françaises ! Et bien sûr qu’il va tout faire pour tenter de remporter son 2ème Tour de France successif. Pogacar a réalisé une préparation sur-mesure pour ce rendez-vous incontournable. Après avoir fait un début de saison très solide, il n’a pas participé à une seule compétition pendant 1 mois et demi pour s’entraîner au mieux. Il n’a repris que récemment, sur le Tour de Slovénie (son tour national) qu’il a remporté. Avec une équipe UAE – Team Emirates constituée autour de lui, Tadej Pogacar annonce clairement ses intentions à ses rivaux. Il pourra compter sur le soutien des grimpeurs expérimentés que sont Rafal Majka, Davide Formolo et Rui Costa. Une superbe armada que l’on verra sûrement à l’œuvre dès que la route s’élèvera !

 

Primoz Roglic (Team Jumbo – Visma) : une revanche à prendre

Comme son compatriote Tadej Pogacar, Primoz Roglic a coupé sa saison en deux pour s’entraîner de son côté et avoir la meilleure préparation possible en vue du Tour de France. Et on peut vous assurer que le leader de la Jumbo ne va pas venir pour cueillir des pâquerettes ! Il compte bien faire oublier la désillusion de l’an passé où il a laissé s’échapper le Maillot Jaune dans les dernières étapes. Encore une fois, l’équipe Néerlandaise arrive avec une formation annoncée comme la plus forte du peloton. Wout Van Aert, Robert Gesink, Steven Kruijswijk (ça score au scrabble ça), Sepp Kuss…de drôles de noms mais que de grosses pointures pour amener leur leader tout en haut du classement général ! 

 

Richard Carapaz (Ineos Grenadiers) : affirmer son statut de leader

L’Équatorien Richard Carapaz s’est déjà montré à son avantage sur des grands Tours. Il a remporté le Giro (Italie) en 2019 et s’est classé 2ème de la Vuelta (Espagne) l’année dernière. Il était aussi sur les routes du Tour de France l’année dernière, mais il a terminé « seulement » à la 13ème position au classement général final. Cette édition 2021 sera donc pour lui une chance de se montrer dans sa meilleure forme. Et pour faire dans l’originalité, il s’est aussi tenu éloigné des compétitions pendant un petit moment pendant le printemps. Il n’a repris qu’en début Juin avec le Tour de Suisse. Qu’il a remporté, tant qu’à faire. De bon augure pour le Tour de France ? On verra bien mais mettons-nous en position de suricate dès les 1ères étapes pour scruter son état de forme ! 

En tout cas, ce qui est sûr, c’est que son équipe est prête à le porter jusqu’au bout du monde (au moins !). Richie Porte, Michal Kwiatkowski (encore une perf’ au scrabble), Geraint Thomas… Des noms qui font frissonner et des coureurs qui pourraient être des leaders dans d’autres formations. Et l’on n’oubliera pas le Britannique Tao Geoghegan Hart qui va certes découvrir la Grande Boucle, mais qui s’est déjà révélé au monde entier en remportant le Tour d’Italie en 2020. L’équipe Ineos Grenadiers n’a jamais aussi bien porté son nom, ça va être explosif sur les routes du Tour !

 

Bien sûr, la liste des prétendants n’est pas ehaustive et il n’y a pas que ces trois-là qui pourraient batailler pour la victoire finale. On peut aussi compter sur les coureurs de chez Movistar, Enric Mas ou encore Miguel Angel Lopez. Simon Yates de la Team BikeExchange n’est pas à sous-estimer non plus. Allez, les kids, chaud devant, on se retrouve demain pour parler des fusées à deux roues : les sprinteurs ! Et n’oubliez pas de venir nous suivre sur Facebook

Retrouve toutes les interviews ici