Tour de France : Cavendish ressuscité ! (+ Vidéo)

On vous l’avait dit, les kids, on vous l’avait dit ! Quand on vous parlait des sprinteurs à suivre, Mark Cavendish en faisait partie. Et on ne s’ était pas trompé ! L’homme de l’Ile de Man est de retour au plus haut niveau et domine les sprints sur ce début de Tour de France

 

À la retraite ? Pas encore !

Alors qu’il y a moins d’un an, Mark Cavendish ne savait pas s’il allait arrêter sa carrière, faute de trouver une équipe, il est aujourd’hui détenteur de 2 victoires d’étapes sur le Tour de France 2021 et solide porteur du Maillot Vert. Mais revenons un peu en arrière, et plus précisément fin 2020. Lors des dernières courses de la saison, le Cav’ ne se démarquait pas dans les sprints du peloton. Cela faisait même depuis 2018 qu’il n’avait plus gagné de sprint ! Tout le monde pensait qu’on assistait à la fin de carrière d’un des plus grands sprinteur de l’histoire, si ce n’est le meilleur. Lui-même le disait : « C’est probablement ma dernière course. Je n’ai pas trouvé d’équipe pour l’année prochaine.« .

Mais il s’est repris en main et est allé démarcher le directeur de l’équipe Deceuninck – Quick Step, Patrick Lefevere. Le manager de la formation Belge a accepté de le prendre dans son effectif, mais la Team ne pouvait pas supporter son salaire. C’est donc l’un des sponsors de Mark Cavendish qui le paye ! Lefevere l’a engagé en ne sachant pas du tout s’il avait les moyens physiques pour revenir à son meilleur niveau, mais il croyait ferme en un retour en force du Britannique. Et ce dernier lui a bien rendu ! 

 

Comme à la maison

Mark Cavendish n’était donc pas prévu sur la Grande Boucle cette année. Mais une semaine avant le Grand Départ de Brest, le sprinteur phare de Quick Step, Sam Bennett, s’est blessé. Il a donc été appelé en urgence pour le remplacer. Grand bien lui en a fait.

Étape 4, entre Redon et Fougère, un sprint massif était annoncé. Ce qui devait arriver…arriva…. Le peloton arrive groupé dans les derniers km, à la poursuite du dernier échappé qui se fera reprendre dans les derniers mètres. Et là, l’histoire s’est mise en marche. Mark Cavendish survole ce sprint massif et inscrit son nom pour la 31ème fois au palmarès du Tour de France. En prime, il prend possession du Maillot Vert. 6 ans plus tard, Cavendish remporte une nouvelle fois l’étape arrivant à Fougère. 

Aujourd’hui ? bis repetita ! Une étape plate, à part un petit col de 4ème catégorie entre Tours et Châteauroux. Mais rien de sérieux pour empêcher le sprint massif tant attendu. Après avoir repris les échappés à 2.5km de la ligne d’arrivée, le peloton s’est préparé pour le sprint. Les trains des sprinteurs se sont mis en marche et celui de la Deceuninck – Quick Step était sur de très bons rails. Lancé parfaitement par ses coéquipiers, Mark Cavendish s’envole vers la ligne d’arrivée pour remporter sa 2ème étape sur ce Tour ! Exploit encore plus exceptionnel quand on sait que les 2 dernières fois où le Tour de France est arrivé à Châteauroux (2008 et 2011), c’est aussi le Britannique qui s’était imposé. Il en est maintenant à 32 victoires sur les routes Françaises et n’a jamais été aussi près du record de victoires d‘Eddy Merckx (34) !

 

À noter que, sur les 6 premières étapes, l’équipe Deceuninck – Quick Step en a remporté 3 ! Il reste encore quelques étapes pour les sprinteurs sur ce Tour de France. Est-ce que le Cav’, du haut de ses 36 ans, sera capable d’aller chercher la légende Merckx ? On l’espère, ce serait tellement mérité ! En attendant, on vous laisse avec le sprint du jour et la victoire du « Phoenix » Mark Cavendish ! 

Et n’oubliez pas de venir nous suivre sur Facebook, les kids !

Retrouve toutes les interviews ici