Tennis de Table : l’Europe en guise de test avant Tokyo

Le coronavirus a chamboulé pas mal le monde du sport dont ses calendriers. Les JO 2020 en 2021, pareil pour l’Euro de foot. Et même le tennis de table s’est retrouvé à modifier les dates de ses grandes compétitions internationales. Habitués à participer au championnat d’Europe au automne, les pongistes vont cette année jouer en été. Le décalage de 9 mois est peut-être une aubaine au final, cette compétition permettant aux sélectionnés pour les Jeux de Tokyo de se mettre en jambes et de tâter de la petite balle orange face à des adversaires de haut niveau. Et ça commence dès aujourd’hui !

 

Une compétition internationale si proche des Jeux, une bonne idée ?

On peut quand même légitimement se demander s’il est bien raisonnable, à quelques semaines du début des J.O, d’aller faire une compétition dans un autre pays, la Pologne en l’occurence. Certains pongistes Français se sont posés la question, comme le n° 1 tricolore Simon Gauzy, pensant au possible cas-contact dans un aéroport ou autre endroit public. Car c’est sûr que d’être renvoyé chez soi pendant 2 semaines ne serait pas super mega drôle après tous ces entraînements en prévision des Jeux. Et puis ils ont aussi besoin de compétitions, et avec un calendrier tronqué dans tous les sens depuis 1 an et demi, ça ne se refuse pas vraiment ! 

 

Un bon moyen de se remettre dans le rythme

L’entraîneur des équipes de France, Patrick Chila, a aussi fait remarquer que les dernières compètes étaient dans un format différent de celui des JO. Or ces championnats d’Europe respectent le format des Jeux, il est donc persuadé qu’emmener une délégation presque identique à Varsovie qu’à Tokyo est une très bonne chose. Espérons que c’est bien vu et que ça ne les fatiguera pas trop avant l’échéance ultime de cet été. Pour revenir sur la différence de format, les matchs des Jeux se jouent en 4 sets gagnants alors que ceux du WTT (nouveau World Tour) ne sont qu’en 3 sets gagnants. L’endurance des Françaises et des Français va ainsi être mise à rude épreuve. 

 

Composition de l’équipe de France de Tennis de Table à Varsovie (Pologne)

Simple F : Jianan Yuan, Prithika Pavade, Stéphanie Loeuillette, Pauline Chasselin, Marie Migot
Simple H :
Simon Gauzy, Emmanuel Lebesson, Alexandre Cassin, Can Akkuzu, Andréa Landrieu
Double F : 
Pauline Chasselin – Prithika Pavade et Stéphanie Loeuillette – Jianan Yuan
Double H :
Can Akkuzu – Andréa Landrieu et Alexandre Cassin – Emmanuel Lebesson
Double mixte :
Jianan Yuan – Emmanuel Lebesson et Prithika Pavade – Simon Gauzy

À la Rédac’ on leur souhaite le meilleur pour les Europe et bien sûr de se mettre sur une bonne rampe de lancement pour les Jeux Olympiques de Tokyo. Et…n’oubliez pas, les kids, venez nous suivre sur Facebook !

Retrouve toutes les interviews ici