Snooker / championnat du monde : que des as dans le dernier carré (+ Vidéos)

S on vous avait déjà présenté le snooker l’année dernière, on va vous parler aujourd’hui de son championnat du monde. La compétition arrive à l’étape des demi-finales et on y retrouve de grosses pointures. Pour sortir vainqueur des quarts de finale, il fallait être le meilleur sur les 25 frames (manches), donc en remporter 13 en premier. Et on peut vous assurer que ça n’aura pas été de tout repos pour les 4 demi-finalistes. 

 

Ronnie O’Sullivan, toujours dominateur

Ronnie O’Sullivan s’est imposé haut la main face à Stephen Maguire. Ce dernier était mené 11 frames à 5 après les deux premières sessions (une session est un enchaînement de 8 frames, puis, une pause est faite avant de passer à la suivante) et devait en remporter 8 sans que Ronnie n’en prenne plus d’une. On ne va pas se le cacher, l’espoir était mince. Et au final, il n’a même pas existé. À l’entame de la troisième session, O’Sullivan a décidé d’expédier cette fin de quart et a empoché les 2 dernières frames qui lui manquait en une vingtaine de minutes.

Judd Trump, le retour du roi ?

Judd Trump, champion du monde 2019, s’est montré en très grande forme alors qu’on ne l’attendait vraiment pas à ce niveau. Mené 8 frames à 5 par Stuart Bingham, il a totalement retourné la tendance en remportant les 8 frames suivantes ! Ce qui lui a évidemment donné la victoire finale dans ce quart. On restait sur une égalité parfaite après les deux premières sessions, 8 – 8. Puis, comme O’Sullivan, Trump n’a pas laissé une miette à son adversaire et a rangé les 5 dernières manches dans sa poche. Il est maintenant en route pour tenter de décrocher un 2ème sacre. Il s’est même permis de feinter l’arbitre pour jouer un coup dans son dos. Son geste n’a eu aucun impact, il avait déjà remporté la frame. Mais ça aura au moins eu le mérite de faire rire la salle et lui-même !

Ça aura été plus compliqué pour Mark Williams

Alors qu’il avait passé les tours précédents avec facilité, Mark Williams a failli chuter lors des quarts de finale. Opposé à Yan Bingtao, tombeur du quadruple champion du monde et tenant du titre Mark Selby, Williams s’est tout d’abord mis dans de bonnes conditions en remportant la première session 6 – 2. Mais la deuxième a vu la tendance s’inverser. Bingtao a renvoyé l’ascenseur à son adversaire pour égaliser à 8 frames partout. Pendant la troisième session, le Chinois a continué sur sa lancée et a mené 10 – 8, avant que Williams ne reviennent à niveau. Bingtao a encore mené 11 – 10, puis Mark Williams s’est lâché pour remporter les 3 frames qui lui manquaient. Le premier champion du monde de snooker chinois ne sera pas pour cette année.

Higgins poussé à la manche décisive

Jack Lisowski avait déjà expérimenté la 25ème frame au tour précédent et en était sorti vainqueur, aux dépens de Neil Robertson. Cette fois, c’est lui qui s’est fait sortir du championnat du monde, sur la même manche décisive. John Higgins aura mené tout le long du match, mais se sera fait peur en laissant l’avantage à Lisowski 11 – 12. Heureusement que le quadruple champion du monde est capable de résister à une telle pression et a été capable d’aller chercher la victoire au bout du bout. Pour égaliser, il a d’abord claqué un « century« , une frame de 100pts ou plus, puis a profité d’une erreur de son adversaire dans la frame finale pour se qualifier en demies. 

Les demi-finales du championnat du monde : 

Ronnie O’Sullivan – John Higgins

Mark Williams – Judd Trump

Ce carré d’as pèse déjà 14 titres mondiaux : 6 pour O’Sullivan, 4 pour Higgins, 3 pour Williams et 1 pour Trump. Et il va bientôt falloir en rajouter un 15ème. Mais avant de savoir qui ira décrocher un nouveau sacre mondial, il va falloir se sortir des demies. Une étape qui va être un peu différente des quarts. Ce ne sera plus au meilleur des 25 frames, mais au meilleur des 33 ! Les matchs s’annoncent longs et intenses !

Retrouve toutes les interviews ici