Quartararo au-dessus de l’adversité

La saison de MotoGP bat déjà son plein, et le champion du monde en titre, Fabio Quartararo (Yamaha), est déjà en tête du classement général 2022. Notre pépite tricolore va essayer de doubler la mise cette saison, avant de peut-être changer d’écurie l’année prochaine.

 

Un début de saison à deux vitesses

Dès les essais de pré-saison, on a eu l’impression que la Yamaha avait un manque de vitesse pure, comparé aux autres machines du paddock. Et Fabio Quartararo lui-même avait fait la remarque lors d’interviews. Et ça s’est ressenti sur le premier Grand Prix de la saison, au Qatar. « El Diablo » a eu beaucoup de mal à performer pendant les essais libres et a même été obligé de passer par la Q1. Il accèdera à la Q2 mais prendra seulement la 11ème place sur la grille de départ. Il aura tout autant de difficultés pendant la course et se fera doubler sur la ligne d’arrivée par son compatriote Johan Zarco (Pramac) montrant encore le manque de puissance de sa « bécane ». Les français terminent respectivement 8ème et 9ème.

Nos deux Frenchies vont redresser la barre dès le GP suivant, en Indonésie. Quartararo s’est hissé sur le podium, tout comme Zarco. Ils ont seulement été devancés par Miguel Oliveira (Red Bull KTM). Ensuite, en Argentine et aux États-Unis, Fabio est retombé dans le bas du top 10 avec une 8ème et une 7ème place. Ce qui l’a fait reculer dans la course au titre de champion du monde. Mais s’est-il laissé abattre pour autant ? Absolument pas, c’est mal le connaître ! Il a encore une fois su repartir du bon pied et s’est montré dominateur sur la péninsule ibérique. 1ère place à Algave (Portugal), puis 2ème place à Jerez (Espagne), voilà comment réagit un champion du monde en titre ! Grâce à ces résultats, « Quarta » est maintenant seul en tête du classement général.

 

Un championnat du monde plus qu’indécis

On est sûrement sur l’un des championnats les plus serrés que l’on ait vu depuis des années. Même si le GP de Jerez a permis à Fabio Quartararo et Aleix Espargaro (Aprilia) de prendre de l’avance, l’écart avec leurs poursuivants n’est pas irrémédiable. El Diablo est en tête avec 89pts, suivi de l’Espagnol avec 82pts. Enea Bastianini (Ducati) a égalité avec Alex Rins (Suzuki) à 69pts, mais c’est lui qui est sur le podium provisoire grâce à ses 2 victoires cette saison au Qatar et aux États-Unis.

Francesco Bagnaia se dispute la 5ème place avec Joan Mir, tous les deux étant à 59pts. Et on retrouve Johan Zarco à la 7ème position avec 51pts, qui est sorti du top 5 à cause de sa chute et de son abandon lors du GP de Jerez. Autant vous dire que la saison risque d’être animée et que pour trouver le champion du monde 2022, il faudrait être devin !

 

Le prochain rendez-vous est au Mans, alors autant vous dire que nos français sont chauds bouillants pour être les plus performants sur leurs terres !

Retrouve toutes les interviews ici