Paris-Nice : la victoire finale pour Maximilian Schachmann ! (+ Vidéo !)

Oui les kids, il reste encore un peu sport. Enfin, pour le moment, profitons-en pendant qu’il est encore temps ! Ce samedi, c’est l’Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe) qui s’est adjugé la victoire finale lors de cette 78e édition du Paris-Nice, terminée exceptionnellement au sommet du col de la Colmiane. Le Colombien Nairo Quintana (Arkéa Samsic) est le vainqueur de cette dernière étape particulière.

SORGUES/APT
Alors que la dernière étape devait amener tous les coureurs à Nice (bien vu, toi, au fond, le Paris-Nice porte bien son nom), cette 78e édition de la course s’est terminée au sommet du col de la Colmiane, dans les Alpes-Maritimes. Pourquoi ? À cause du Covid-19, bien évidemment, contre lequel il faut être le plus vigilant possible ! Premier Allemand a remporter le Paris-Nice depuis Tony Martin en 2011, Maximilian Schachmann est le champion cette année.

Vainqueur de la première étape à Plaisir, dans les Yvelines (vu qu’il n’y a pas école, on vous fait réviser votre géographie chez les KopsKids), le coureur de l’équipe Bora-Hansgrohe a conservé son maillot jaune pour seulement 18 secondes, au profit du Belge Tiejs Benoot (Sunweb).
 Vainqueur de l’étape de la veille, à Apt (Vaucluse)Benoot a pensé à la victoire finale en lançant une attaque à deux kilomètres de l’arrivée. Un réveil certainement trop tardif. 

S’il y en a un qui peut avoir certains regrets, c’est le Colombien Nairo Quintana, vainqueur de cette étape entre Nice-Valdeblore et la Colmiane (Arkéa-Samsic). Dès la deuxième étape, Quintana a vu ses rêves de maillot jaune s’envoler, après une malheureuse chute qui lui a fait perdre 1’25 » sur les favoris. 

Chez les Français, on pourra noter la petite forme de Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), loin de son niveau de l’année passée. Le héros tricolore du dernier Tour de France a bien tenté de se montrer dans cette dernière étape, en lançant une échappée qui aura tenu jusqu’au pied de la dernière ascension. Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) accroche une valeureuse cinquième place au général, tandis que Romain Bardet (AG2R La Mondiale), 19e à 12’44, semble également loin de son meilleur niveau.

Coronavirus oblige, les prochaines courses du circuit ont été annulées, sans que l’on sache quand la compétition reprendra.

SORGUES/APT

Retrouve toutes les interviews ici