Milan-San Remo : Van Aert juste devant Alaphilippe ! (+ Vidéo)

Le Français Julian Alaphilippe a fait souffrir tous ses rivaux dans le Poggio. Seul Wout Van Aert a été capable de le suivre… et même de le dépasser pour remporter cette édition du Milan-San Remo !

NICE/LA COLMIANE

La chaleur ne semble pas le gêner. Comme l’année passée et en 2017, Julian Alaphilippe a fait le spectacle ce samedi au Poggio!
À 36 km de l’arrivée, le peloton avait déjà commencé à apprécier la dernière crête de ce Milan-San Remo. Son objectif ? Laisser les sprinteurs le plus loin possible. Matteo Trentin, victime d’une chute à 87 km de l’arrivée avait déjà dû abandonner. Caleb Ewan, lui, n’a pas réussi suivre le rythme imposé dans la Cipressa.

Dans le Poggio, le peloton n’était plus composé que d’une cinquantaine d’hommes. Gianni Moscon attaquait le premier, suivi par Zdenek Stybar et Gianluca Brambilla. Sam Bennett (Deceuninck-Quick-Step) était lâché, ce qui laissait Julian Alaphilippe seul leader de son équipe.

Le Français est un battant et aime faire les choses par lui-même. Wout Van Aert était le seul à pouvoir le suivre lorsqu’il prenait la tête dans le Poggio. 
Mais à ce moment, Alaphilippe savait qu’il n’avait plus l’énergie pour faire face au Flamand. Il lui laissa donc prendre la tête, sans jamais relayer. Derrière, le peloton revenait vite, très vite. Mais Van Aert faisait ce qu’il fallait pour rester devant. Il lançait le sprint quand il fallait et s’imposait d’un cheveu devant Alaphilippe.

Déjà troisième en 2017 et vainqueur l’année dernière, le héros du dernier Tour est maintenant un expert de Milan-San Remo. Cette année, c’est peut-être cet incident mécanique, à 36 km de l’arrivée, qui lui a fait perdre du temps et de l’énergie. Il ne lui a presque rien manqué d’autre pour être le premier double vainqueur de l’épreuve depuis l’Allemand Erik Zabel, victorieux en 2000 et en 2001. 

Ce ne sera donc pas pour cette année. Mais on peut être sûr que le vainqueur de cette année, Wout Van Aert, poursuivra le même objectif dans les années à venir. Pour sa deuxième saison pleine, le Belge semble déjà être vraiment taillé pour ce genre de course!

STRADE BIANCHE

Retrouve toutes les interviews ici