Les Maillots et Couleurs du Tour de France

Hello les kids ! Le Tour de France vient de s’élancer avec une première étape de 201 kms entre Noirmoutier-en-l’Ile et Fontenay-le-Comte. Et si on vous dit « maillots du Tour de France » , vous pensez bien sûr automatiquement au « Maillot jaune » mais il est loin d’être le seul maillot décerné sur la Grand Boucle. Et oui, d’autres classements sont apparus au fil des Editions et chacun d’entre eux a « son » maillot avec « sa » couleur distinctive. Nous avons donc décidé, à la rédac, de faire quelques petits rappels pour que vous soyez incollables sur les couleurs du peloton !

On commence bien sûr par le « Maillot jaune » qui est attribué au Vainqueur du classement général. Il est attribué pour la première fois en 1919 et il tire sa couleur distinctive de celle du papier sur lequel le journal « L’Auto » était imprimé. Eugène Christophe est le 1er à le revêtir. Eddy Merckx détient le record de maillots jaunes reçus : 111!

DUSSELDORF/LIEGE

On « poursuit » par le maillot vert qui récompense le meilleur sprinteur du Tour. Il a été créé en 1953, à l’occasion du cinquantenaire de l’épreuve. Le 1er maillot vert de l’histoire a été remporté par le Suisse Fritz Schaer.

DUSSELDORF/LIEGE

On revêtit maintenant le maillot à pois qui désigne le meilleur grimpeur. C’est en 1933 que « le Grand prix de la Montagne » a été créé pour les meilleurs grimpeurs (1er récompensé : l’Espagnol Vicente Trueba). Mais le maillot à pois rouges ne fait son apparition qu’en 1975. Le Français Richard Virenque en détient le record de victoires du maillot de meilleur grimpeur : il l’a gagné ( et pas « à l’insu de son plein gré« …) à 7 reprises entre 1994 et 2004!

BERNE/FINHAUT EMOSSON

On conclue avec le maillot blanc qui récompense le meilleur coureur du classement général âgé de moins de 25 ans.  Ce maillot a été créé en 1975, disparaît pendant quelques années pour réapparaître dans le peloton en 2000. Il a permis de révéler les futurs talents du cyclisme mondial : Alberto Contador en 2007, Andy Schleck de 2008 à 2010 ou encore Pierre Rolland en 2012.

MONZA/MILAN

Et n’oublions pas que chaque équipe, composée chacune de 22 coureurs, dispose bien sûr d’un même maillot sur lequel les sponsors sont présents. Mais quelques coureurs ont le droit de porter des « maillots spéciaux »: le champion du Monde en titre porte le fameux maillot « arc-en-ciel » et les coureurs qui sont champions de leur pays portent des maillots aux couleurs de leur nation , comme le maillot « bleu-blanc-rouge » pour le Champion de France !

MAGAZINE DEMARE

Mais au fait,…maintenant qu’on a parlé « maillots », savez-vous que des dossards de couleurs distinctives sont aussi portés par certains coureurs du Tour ? Et oui, par exemple, un dossard rouge est attribué au coureur qui aura été « le plus combatif » de l’étape ( il le porte donc sur l’étape suivante) et le dossard jaune va aux coureurs de l’équipe qui domine le classement du Tour par équipes.

On comprend maintenant beaucoup mieux pourquoi les enfants ouvrent de si grands yeux quand ils voient le peloton passer devant eux : ils sont  émerveillés avec toutes ces couleurs !