Le Tour de France commence demain ! (+ Vidéo)

Le Tour de France 2022 va démarrer demain pour une durée de 3 semaines. Cette année, le Grand Départ se fait à Copenhague (Danemark) et les cyclistes n’arriveront en France que pour la 4ème étape. On va voir ce que l’on peut attendre de cette 109ème édition de la Grande Boucle.

 

Danemark, terre de champions

Copenhague est la ville de départ la plus éloignée de Paris de toute l’histoire du Tour, à peu de kilomètres devant Porto-Vecchio (2013). Le choix de la capitale danoise n’est pas anodin, pour une ville se vantant d’être idyllique pour les cyclistes, pros ou non. Le Danemark est d’ailleurs un pays fournisseur de très bons coureurs au niveau international. Actuellement, dans le peloton, on y retrouve Jonas Vingegaard (Jumbo – Visma), Michael Valgren et son coéquipier Magnus Cort Nielsen (EF Education – EasyPost) ou encore Mads Pedersen (Trek – Segafredo).

Ce dernier, champion du Monde 2019, a hâte de prendre le départ dans son pays. Il attend surtout avec impatience la 2ème étape qui passera chez lui, à Holbæk. Jonas Vingegaard a lui aussi beaucoup d’ambition sur ce Tour, et pas seulement sur le départ au Danemark. Le dauphin de Tadej Pogacar (UAE – Team Emirates) l’année passée compte bien prendre sa revanche sur le slovène. Reste à savoir s’il aura le leadership dans une équipe où se trouve aussi Primoz Roglic

https://twitter.com/i/status/1541505645219786752

Qui pour succéder à Pogacar en Jaune ?

Comment ne pas parler de Tadej Pogacar pour se succéder à lui-même. Double détenteur du Maillot Jaune, le coureur de l’équipe UAE va tenter de tripler la mise cette année. Encore une fois, son équipe est construite autour de lui et est acquise à sa cause. Il va falloir être très costaud pour déstabiliser un Tadej Pogacar en grande forme. 

La Jumbo Visma va tenter de détrôner le roi, et en particulier son compatriote Primoz Roglic. En grande forme en début d’année, il a remporté deux courses à étapes sur les routes françaises : Paris – Nice et le Critérium du Dauphiné. Et si d’aventure, il n’est pas capable de tenir tête à Pogacar, ce sera son coéquipier Jonas Vingegaard qui sera tout à fait capable de prendre le relais. À voir comment l’hydre Jumbo à deux têtes va se débrouiller et se répartir les tâches, sans se marcher sur la queue. 

Les outsiders que l’on peut citer sont Alexander Vlasov (Bora – Hansgrohe), qui retrouve des couleurs depuis son arrivée dans la formation allemande, Romain Bardet (Team DSM) qui va tout faire pour oublier son abandon sur le Giro et Adam Yates et Geraint Thomas (Ineos – Grenadiers) qui vont devoir s’entendre à l’instar de la Jumbo pour aller chercher le graal « Maillot Jaune ».

 

Qui pour succéder à Pogacar en Blanc ?

Eh bah oui, le slovène a remporté le Maillot Jaune et le Maillot Blanc les deux dernières éditions, tout comme Egan Bernal en 2019. Est-ce une mode ? En tout cas, Tadej peut faire en sorte de prolonger ce règne incontesté sur l’édition 2022. Il n’a que 23 ans et est donc encore éligible à la conquête du titre de meilleur jeune du Tour. 

Et si jamais Pogacar avait une défaillance, UAE – Team Emirates aurait une solution de rechange dans ce classement en la personne de Brandon McNulty. À 24 ans, l’américain est tout à fait capable de suppléer son leader et l’a déjà prouvé sur de nombreuses courses. 

La Movistar a aussi de la jeunesse à revendre avec Matteo Jorgenson. Le compatriote de Brandon McNulty va débuter son 1er Tour de France et compte bien se révéler aux yeux du grand public. Pour commencer, il va jouer le rôle d’équipier auprès d’Enric Mas, mais va pouvoir jouer sa carte si son leader n’est pas à la hauteur de l’événement.

Côté français, il n’y a que 2 coureurs qui vont être classés dans cette catégorie : Matis Louvel (Arkéa – Samsic) et Mathieu Burgaudeau (TotalEnergies). C’est ce dernier qui a le plus de chances de bien figurer dans ce classement, sans pour autant nourrir de réelles ambitions. Coureur polyvalent, l’homme de Jean-René Bernaudeau (manager de l’équipe TotalEnergies), ne sera probablement pas capable de suivre ses adversaires sur des pentes à fort pourcentage. Ou alors on aura le droit à une sacrée surprise, et ça on achète à la Rédac’ !

Retrouve toutes les interviews ici