Kittel, la course au sprint

On espère que vous êtes en forme aujourd’hui. Car on vous propose d’enfourcher à nouveau vos bicyclettes pour une petite randonnée dans le monde du vélo… Pas pour vous parler de l’étape du Tour du jour qui promet une belle bagarre « au sommet » mais pour vous permettre de mieux connaître un des héros de ce début de tour… Si ce n’est LE héros. Car en 11 étapes il en a tout simplement remporté… 5 ! La dernière pas plus tard qu’hier, à Pau, et une nouvelle fois au sprint. Portrait de Marcel Kittel, un sprinter « hors normes »…

 

CYCLISME - TOUR DE FRANCE 2017 - 2017 kittel (marcel) - (ger) -  *** Local Caption ***   matthews (michael) - (aus) - groenewegen (dylan) - (hol) -
Conjuguant vitesse, puissance et sens du placement, Kittel a toujours un tour de roue d’avance pour franchir la ligne en vainqueur.

 

 

Et si Kittel rejoignait Eddy Mercks ?
Cela faisait 7 ans qu’un coureur n’avait plus remporté 5 victoires sur un Tour de France. Il s’appelait Mark Cavendish, un autre grand sprinter, et on était donc en 2007. Cela vous donne une petite idée de l’exploit déjà accompli par Marcel Kittel. Et on est encore loin des Champs Elysées les kids. C’est simple,  dans toute l’histoire du Tour de France, un seul coureur a fait mieux que lui après onze étapes ! Il s’agissait d’un certain François Faber en… 1909 ! A l’époque, le tour ne comptait d’ailleurs que 14 étapes. Kittel peut-il égaler voire battre le record de victoires sur une seule édition du Tour de France ? C’est tout à fait possible étant donnée la forme éblouissante de l’allemand. Aujourd’hui, trois coureurs se partagent ce record qui s’élève à 8 victoires : Charles Pélissier (en 1930), Eddy Merckx (en 1974 et 1970) et Freddy Maertens (en 1976). Bien sûr, le tracé du tour dans les jours qui viennent va être favorable aux spécialistes de la montagne. Mais quelques étapes vont encore pouvoir permettre au leader de la formation Quick-Step de s’illustrer. La 16ème étape, par exemple, le 18 juillet entre le Puy-en-Velay et Romans-sur-Isère ou encore la 19ème, l’étape la plus longue de ce tour avec 222,5 km et une arrivée à Salon-de-Provence. Sans oublier, la dernière et peut être la plus prestigieuse des étapes, le 23 juillet, avec l’arrivée à Paris sur les Champs Elysées. 

 

CYCLISME - PARIS/NICE - 2017 kittel (marcel) - (ger) -
Ses victoires sur le Tour, Kittel les doit aussi à son équipe Quick-Step dont les coureurs n’hésitent jamais à prendre les choses en main pour rouler en tête du peloton et revenir sur les échappés.

 

 

Une équipe de « poissons pilotes »
A 29 ans, Marcel Kittel en est donc à 14 succès sur la Grande Boucle. Avec deux victoires supplémentaires, il intégrerait le top 10 des coureurs ayant remporté le plus d’étapes. Un classement dominé par un certain Eddy Merckx avec 34 succès mais dans lequel on retrouve également quelques sprinters de renom comme Mark Cavendish (30 victoires). Pour autant, au regard de son talent, le coureur allemand n’a pas, pour le moment, un palmarès que l’on pourrait considérer comme exceptionnel. Et ce, même s’il a déjà porté le maillot jaune sur le Tour de France. Avec, par exemple, aucun succès dans une des grandes classiques du cyclisme. Champion du monde du contre-le-montre junior en 2005 et 2006, Marcel Kittel a démarré sa carrière professionnelle en 2007. Vainqueurs d’étapes sur le Tour d’Italie, il a également remporté à deux reprises le Tour de Dubaï (en 2006 et 2007). Aujourd’hui leader de la formation Quick-Step, Kittel doit beaucoup de ses victoires à la force de son équipe. Avec des équipiers (dont Jack Bauer, Zdenek Stybar et Fabio Sabatini) qui, à l’approche des derniers kilomètres, prennent la tête du peloton et imposent un « train d’enfer » pour mettre leur leader dans la meilleure des positions à 250 km de la ligne d’arrivée.  
 

Retrouve toutes les interviews ici