Jean-Michel Bazire : le « Zidane » du trot

Pour ce dernier article de l’année 2017, les kids, on vous invite à parcourir, au trot ou au galop, le monde des courses hippiques… Une visite qui va vous permettre de faire connaissance avec un champion hors du commun. Un « driver » hors pair que l’on pourrait comparer à l’un des meilleurs pilotes de Formule 1 et à qui on confie les « pur-sangs » les plus rapides… Un compétiteur au palmarès impressionnant mais qui est aussi un entraîneur « en or » dont les « poulains » remportent de nombreuses courses… Cet homme c’est Jean-Michel Bazire. Une véritable légende du trot attelé que beaucoup surnomme le « Zidane » du trot et qui, demain dimanche, va remporter le Sulky d’or pour la 19e fois… Un record absolu !

 

 

A 46 ans, Jean-Michel Bazire a remporté 3 fois le prestigieux Prix d’Amérique, considéré comme la « Coupe du Monde » du trot attelé.

 

 

Au trot mais pas au galop
Sa première course, Jean-Michel Bazire l’a gagnée le 24 août 1987. En trot monté ! Depuis, le jockey s’est mué en driver et s’est spécialisé en trot attelé. Dans ce type de course hippique, le driver est assis sur ce qu’on appelle un sulky (une « petite charrette ») tracté par un cheval qui doit trotter le plus vite possible pour atteindre la ligne d’arrivée mais sans se mettre au galop, sous peine de disqualification. Une discipline qui nécessite un grand sens tactique (pour savoir se placer, choisir la bonne trajectoire, etc.), beaucoup de maîtrise et une grande habileté technique (appelée « la main ») pour conduire son cheval de main de maître. Et en la matière, Jean-Michel Bazire est certainement le meilleur.

 

 

339 victoires en 2016
Ce qui lui a permis d’accumuler les succès. En 1998, il décroche son premier Sulky d’Or avec 143 premières places à son actif… un trophée qui récompense le driver ayant remporté les plus grand nombre de victoires dans l’année en France. Il va récidiver 17 autres fois ! En 2001, il est le premier à dépasser la barre des 200 victoires (213). L’année suivante, il fait encore mieux avec 255 succès. En 2006, il remporte un nouveau Sulky d’Or avec 339 victoires pour 1091 courses disputées. Incroyable ! Et, en 2012, « JMB » démontre qu’au-delà d’être un driver « hors normes » il est aussi un battant incroyable. Victime d’un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) en pleine course, il doit interrompre sa saison pendant 3 mois. Mais il revient encore plus fort et réussi à conserver le titre de Sulky d’Or.

 

 

JMB comme on appelle Jean-Michel Bazire a largement contribué à moderniser l’image du trot attelé et à rendre les courses encore plus passionnantes.

 

 

Un grand entraîneur
Dimanche, à l’issue de la réunion de Vincennes (l’hippodrome et le « terrain de jeu » fétiche de « JMB »), Jean-Michel Bazire va donc, à 46 ans, être désigné meilleur driver de France pour la 19e fois de sa carrière. Mais au-delà de ses titres et de ses victoires, Jean-Michel Bazire a littéralement révolutionné le monde du trot attelé. Inventant de nouvelles tactiques de course, analysant chaque parcelle de piste, n’hésitant pas parfois à « bluffer » ou a donner de la voix dans le peloton… et devenant, au final, un « modèle » pour la nouvelle génération de drivers. Mais « JMB » ne se contente pas d’être un « exemple à suivre », il a également choisi d’amener des chevaux au plus haut niveau et de transmettre sa passion et sa science de la course à de jeunes apprentis en devenant entraîneur.  Ainsi, Jean-Michel Bazire, qui entraîne une centaine de chevaux à Solesmes (Sarthe), est celui dont les protégés ont le plus souvent connu la victoire en 2017. Avec 160 succès en trot attelé et 10 en trot monté.

 

 

 

Des athlètes de haut niveau
Alors si toi aussi tu veux te glisser dans « les pas » de Jean-Michel Bazire, il faut que tu saches que le métier de jockey ou de driver est particulièrement exigeant et nécessite une discipline et une hygiène de vie très rigoureuses. A l’image de celle des athlètes de haut niveau. Ainsi, ils ne comptent pas leurs heures d’entraînement, par tous les temps. Par ailleurs, des conditions de taille et de poids entrent également en ligne de compte. Pour pouvoir concourir en tant que jockey ou driver il faut, en effet, mesurer 1.55m au maximum et peser entre 46 et 54 kg. Pour les courses d’obstacles (haies) il faut mesurer entre 1.60m et 1.70m et peser jusqu’à 60kg. Enfin, l’âge est également important… Pour être jockey ou lad jockey il faut avoir plus de 18 ans et moins de 45 ans. Et pour être driver il « suffit » d’avoir moins de 70 ans. Alors, prêts à entrer dans la course les kids ?

Retrouve toutes les interviews ici